« Rouge » – Le Petit Chaperon Rouge comme vous ne l’avez jamais lu…

Coucou ! 😄 Vous connaissez sûrement l’histoire du Petit Chaperon Rouge 🐺👵🥧🍃 Et bien voici la version de Pascaline Nolot qui, aidée des éditions Gulfstream, nous raconte la difficile histoire de « Rouge » 😶

Dans le hameau de Malombre, entouré du mont Gris et de Bois-Sombre, battu par les vents et les hurlements des loups, survit Rouge, jeune fille rejetée par les siens à cause de son physique. Rares sont les habitants à lui témoigner de la compassion, car tous pensent qu’en la touchant, ils seront marqués par le même Mal ! Alors quand arrive son premier sang, tous sont rassurés : Rouge va, comme toutes les jeunes filles avant elle, rejoindre l’inquiétante Grand-Mère au fond des bois ! Et bien qu’aucune Bannie avant elle n’en soit jamais revenue, tous se réjouissent d’être débarrassés de Rouge…

À peine commencé le livre, l’auteure nous montre tout son talent pour les descriptions très parlantes ! Si le sang vous fait peur, ce livre n’est peut-être pas pour vous 😶 En effet, dès les premières pages, on entre dans le vif du sujet, sans concession, sans prévenir ! 😅

Personnellement, ça ne m’a jamais arrêtée 😁 et j’ai adoré ce roman ! Réécriture très originale d’un conte bien connu, l’auteure a su m’emmener dans les profondeurs de Bois-Sombre avec Rouge, dont j’ai découvert l’histoire triste et difficile.

Rouge est un personnage attachant, que la vie n’a clairement pas épargnée. Heureusement pour elle, elle a un caractère fort et ne se laisse pas abattre. Alors lorsqu’elle doit rejoindre Grand-Mère, même en ne sachant pas ce qui l’attend, elle continue d’avancer. Elle n’a plus rien à perdre et décide d’affronter son destin. J’ai beaucoup aimé ce trait de caractère 😊

Je ne connaissais pas encore l’auteure (ni cette maison d’édition) et je suis très contente d’avoir pu faire connaissance avec sa plume. L’objet livre y est aussi pour quelque chose, il faut bien le dire 😁 Regardez moi cette beauté ! 😍 J’adore les tranches colorées 🤩



 

 

 

 

Au final, et malgré quelques petites longueurs, j’ai beaucoup aimé suivre la vie de Rouge. Et la fin… mais quelle fin ! 😳 Très bien trouvée et clairement impossible à voir venir 😲 J’ai été très surprise, et elle m’a tiré une petite larme 🥲 (au fond, je suis une grande sensible, que voulez-vous 😅)

Habituellement peu attirée par les réécritures de contes, je me suis lancée dans ce roman et je n’ai pas regretté. Et vous, oserez-vous aller à la rencontre de Rouge et de la mystérieuse Grand-Mère ? 😉

« The Dead House » de Dawn Kurtagich

Hello ! Aujourd’hui je vous emmène dans une lecture « halloweenesque » avec « The Dead House » de Dawn Kurtagich, aux éditions du Chat Noir… 🏚

Vingt ans se sont écoulés depuis l’incendie qui a dévasté le lycée Elmbridge, dans lequel trois élèves ont perdu la vie. Carly Johnson, elle, est déclarée disparue, son corps n’ayant jamais été retrouvé. Le journal de Kaitlyn, la principale suspecte, a été retrouvé dans les décombres et raconte une histoire surprenante, révélant un esprit particulièrement perturbé. Kaitlyn dit être la sœur de Carly, mais d’une manière bien particulière. En effet, elles partagent un même corps : Carly a le jour, Kaitlyn la nuit. Et c’est la nuit que tout se passe, que la « Dead House » se réveille, et que la magie noire entre en action…

Premier roman de l’auteure, magnifiquement mis en valeur par les éditions du Chat Noir (comme vous pouvez le voir sur la photo ci-dessus), j’ai adoré suivre Kaitlyn dans son journal, lire les transcriptions de ses entretiens avec la psychologue qui la prenait en charge, prendre connaissance des éléments d’enquête disséminés dans le roman. Kaitlyn est un personnage sombre, torturé. Ce qu’elle semble vivre est hallucinant, et on se demande souvent, au fil de la lecture, si ce qu’elle vit est réel ou fantasmé.

Et le fait que Carly et Kaitlyn partagent un même corps ajoute encore à la confusion ! Existent-elles vraiment toutes les deux ? Carly a-t-elle disparu, ou Kaitlyn, qui serait la personnalité dominante, a-t-elle pris la place ? Tout au long du roman, les questions se posent. Et j’ai adoré ça ! Ne jamais savoir… ou peut-être que si, à la fin ? Vous pensez que je vais vous le dire ? Non non ! 🤪

Un très bon premier roman qui me donne très envie de lire tout ce qu’elle pourra écrire par la suite ! D’ailleurs, j’ai déjà « Ce qui hante les bois » dans ma PAL. Vous en entendrez très certainement parler 😄

« Les tribulations d’Esther Parmentier, sorcière stagiaire » de Maëlle Desard

Hello tout le monde ! Ça va bien chez vous ? Un petit tour du côté de Strasbourg, ça vous dit ? Et oui, aujourd’hui je vous emmène dans « Les tribulations d’Esther Parmentier, sorcière stagiaire – cadavre haché, vampire fâché » de Maëlle Desard, publiées chez Rageot 🧙‍♀️🧹

Esther Parmentier, 19 ans, originaire de Bretagne, s’est installée à Strasbourg, où elle est stagiaire dans une société informatique. Un soir, elle est repérée par l’Agence de Contrôle et de Détection des Créatures Surnaturelles. Car oui, Esther est une sorcière ! Même si elle l’ignore… mais une sorcière sans pouvoirs ou presque 😅 Son sale caractère va pourtant bien lui servir puisqu’elle se retrouve plongée malgré elle dans une enquête surnaturelle de la plus haute importance, dans laquelle de jeunes adolescents disparaissent du jour au lendemain ! Vampire, sorcières, goules, loups-garous, djinn et fantômes 👻 sont de la partie !

Lu en ebook grâce aux éditions Rageot qui ont très gentiment offert le roman aux membres du jury du PLIB2021, j’ai pris énormément de plaisir à suivre les aventures d’Esther. Un peu boulotte, très râleuse, et très très attachante, elle m’a beaucoup fait rire. J’ai adoré son personnage qui ne se laisse pas faire, et qui tient tête à son vampire de tuteur qui la prend rarement au sérieux. Esther n’a que très peu de pouvoirs, même elle a un cerveau, et elle sait s’en servir ! Elle nous montre ainsi que, aussi faible qu’on puisse paraître, les apparences sont très souvent trompeuses…

J’ai beaucoup aimé la manière d’écrire de l’auteure, qui a un humour décalé très sympa. Son style est fluide et le roman, assez court, se lit très rapidement. Les pages s’enchaînent les unes après les autres, on rit, on pleure parfois, on stresse avec Esther, on vit l’aventure avec les personnages ! Un excellent moment de lecture 😄

Je ne sais pas si d’autres tomes sont prévus par l’auteure et la maison d’édition, mais si c’est le cas, je suis d’ores et déjà preneuse !