« Carne » – un petit steak d’humain, ça vous dit ?…

Hello ! 😁 J’espère que photo de la couverture de « Carne » ne vous aura pas arrêté, parce que ce roman de Julia Richard, « délicieusement » mis en scène par les éditions L’Homme Sans Nom, vaut clairement la peine qu’on se penche dessus ! 🍖🥩

Ça ne va pas fort pour Simon, clairement pas, surtout depuis qu’il s’est mis à manger de l’humain ! Et il n’est pas le seul « zombie » du coin 🧟‍♂️ Mais difficile de concilier vie de famille, vie professionnelle, et faim incontrôlable ! Et quand on en fait une histoire de famille, ça crée toujours un sacré bordel !

Quel roman… particulier ! 😅 Intriguée par sa couverture à la sortie du roman, j’ai vite craqué et peu après l’avoir acheté, je me suis lancée dans ma lecture. Et ça commence très fort ! Par le chapitre -1 😄 oui oui ! Suivi du chapitre -5 ! 😆

Vous l’aurez compris, la mise en chapitres est pour le moins originale 😄 Tout au long de son livre, l’auteure nous balade d’un chapitre à l’autre, multipliant les retours en arrière et saut en avant, perdant totalement le lecteur dans l’histoire de Simon. Et c’est une réussite !

En écrivant son roman de cette manière, l’auteure nous met dans le même état de confusion que Simon, qui ne comprend pas toujours ce qui lui arrive, si ses souvenirs sont réels ou non, et quand les événements se sont produits… ou pas ! 🤯

Alors voilà, si le cannibalisme ne vous arrête pas (enfin… lire sur le sujet hein ! Pas manger quelqu’un ! 😱), et que l’humour très second degré de l’auteure vous tente (un teckel qui s’appelle Wurst… Tout de même ! 😂), alors lancez-vous dans ce roman haut en couleur !

« La Faucheuse – Le Glas » (tome 3) de Neal Shusterman

Coucou bonjour ! 😄 Nous revoilà à nouveau dans la dystopie de Neal Shusterman, toujours aux éditions Robert Laffont dans leur Collection R 💀

Dans un monde qui a conquis la mort, l’humanité sera-t-elle anéantie par les êtres immortels auxquels elle a donné naissance ?

Pour une petite piqûre de rappel, les articles sur les tomes 1 et 2 sont ici et ici 😉

Et voilà, c’est le dernier tome 🥺 J’en aurais voulu encore ! La fin du tome 2 était telle que j’avais enchaîné avec celui-ci, « Le Glas ». Quelle trilogie ! Un coup de cœur ❤

Comme je le disais dans l’article sur le premier tome, j’ai découvert ici Neal Shusterman, et je suis très loin d’être déçue ! J’ai adoré ses personnages, leurs caractères, je me suis plongée dans l’histoire comme si je la vivais. Tout est extrêmement réaliste, et fais réfléchir. Comment seraient nos vies si la mort n’en faisait plus partie ?

Certains personnages sont très attachants, d’autres, clairement beaucoup moins, mais ce sont les grands méchants de l’histoire (ou les plus antipathiques, pour le moins) donc… 😅

Le rythme monte crescendo tout au long de ce tome pour une fin en apothéose 🎆 À aucun moment on ne s’ennuie, et même si parfois les choses semblent stagner, prennent un peu plus leur temps, tout fini par prendre sens.

Au final, une excellente trilogie que je suis très très contente d’avoir découvert, et que je conseille à tous ! 🥰

« La Faucheuse – Thunderhead » (tome 2) de Neal Shusterman

Bonjour bonjour ! 😄 Nous voilà de retour dans la dystopie de Neal Shusterman, toujours aux éditions Robert Laffont dans leur Collection R 💀

« Les humains apprennent de leurs erreurs. Moi pas. Je ne commets jamais d’erreur. »

Je vous avais déjà parlé de cette trilogie avec le tome 1, « La Faucheuse », ici. Me revoilà pour le tome 2, « Thunderhead », et le moins qu’on puisse dire, c’est qu’il se passe beaucoup de choses !

Très souvent dans les trilogies, le tome 2, intermédiaire, est plus long, plus lent, met d’autres choses en place. C’est généralement un peu plus… mou 😅 Et bien pas dans ce cas ! Ce deuxième tome est une très bonne exception, et à aucun moment on ne s’ennuie !

Le style de l’auteur est toujours aussi bon, on retourne très vite dans cet univers où la mort n’existe plus, sauf à être « glané » par un Faucheur. Le rythme s’accélère, certains événements se dessinent à l’horizon, de nouveaux personnages font leur apparition, et beaucoup de choses se mettent en place.

J’ai beaucoup aimé entrer un peu plus dans les « pensées » du Thunderhead, comprendre son fonctionnement, la façon dont il a été créé. Les personnages que j’avais aimé dans le tome 1 ont évolué, des liens se créent, d’autres se défont. Le fait d’avoir de nouveaux personnages pourrait perturber la lecture, mais au contraire, j’étais impatiente de voir ce que la suite allait me réserver ! Et donc une fois arrivée à la fin, je n’ai pas pu m’empêcher de continuer tout de suite avec le dernier tome tant j’avais aimé ce livre 😍

Je reviens donc très vite avec le tome 3 😉