« Rêver double » – Couleurs et anagrammes…

Coucou ! Ça va chez vous ? 🤗 Un petit voyage onirique, ça vous dit ? C’est ce que nous propose Mina M. et son magnifique roman « Rêver double » aux éditions du Chat Noir 💙

« Les souvenirs sont-ils fiables ? Pourquoi nous a-t-il abandonnées ? Très tôt, ces questions s’imposent à l’esprit d’Alcidie qui, pour se protéger d’une vérité qui l’effraie, se réfugie dans un ailleurs enchanteur. À l’aube de ses quinze ans, ses perceptions singulières interférent avec son imagination et ses souvenirs, la perturbant, et les frontières entre la réalité et le rêve se dissipent peu à peu, conduisant ces mondes à s’entremêler. Progressivement, Alcidie perd les notions de temps et d’espace. Elle se noie dans son propre esprit. Alors, guidée par d’étranges créatures, elle glisse au sein d’un univers insondable illuminé par un crépuscule éternel : Le Clair-obscur. Y trouvera-t-elle du réconfort ? Un moyen de faire face à ses peurs ? Ou sombrera-t-elle plus profondément encore dans les limbes de son esprit rêveur ? »

Avant de rentrer dans le vif du sujet, j’aimerais attirer votre attention sur le soin apporté par les éditions du Chat Noir aux romans qu’ils proposent. Non mais regardez-moi cette merveille ! Et encore, il est bien plus beau en réalité qu’en photo ! 🤩

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Je voudrais également remercier Mina M. pour ce superbe marque-page qui, arrivé après lecture du roman, a rejoint bien vite ses pages et me donne envie d’y retourner 🥰





 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mina M. n’est d’ailleurs pas uniquement l’auteure de ce roman. Elle en est également l’illustratrice ! Cette couverture est vraiment magnifique. Vous ne trouvez pas ? 😍

Illustratrice de talent, et pour la partie écriture ? Et bien là aussi, l’auteure nous montre ce qu’elle sait faire 😄

Ce roman est une petite merveille. Alcidie est une jeune fille attachante et originale, qui porte une grande attention à ceux qu’elle aime. Partagée entre son désir de savoir pourquoi son père est parti lorsqu’elle était enfant et sa peur de regarder vers le passé, on l’apprécie très vite et on a plaisir à la suivre. On comprend facilement ses raisons. Parce que les réponses pourraient être plus destructrices que les questions…

Mais ce que j’ai surtout aimé dans ce roman, c’est, pour commencer, la profusion de couleurs. Alcidie adore écrire dans des carnets colorés, une couleur par an, avec des encres assorties. J’adore l’idée ! 😄❤🧡💛💚💙💜 Tout est très coloré, plein de nuances, et on visualise sans peine carnets, plumes et encres grâce à une écriture très bien menée.

Tout au long du roman, l’auteure joue également avec les mots. Les anagrammes fleurissent comme le jardin dans lequel évolue Alcidie, apportant une touche supplémentaire à l’histoire. Les mots prennent le pouvoir, les lettres se mêlant de manière poétique. J’ai beaucoup aimé cette façon d’écrire. C’est vraiment très original et montre bien tout le talent de l’auteure à jouer avec les mots. J’en suis d’autant plus impressionnée que, personnellement, je suis totalement nulle avec les anagrammes 😅

L’auteure a su créer un univers onirique riche et intriguant dans lequel on se plonge avec beaucoup de plaisir. J’y est retrouvé ce que j’avais le plus aimé dans « Apostasie » de Vincent Tassy, c’est-à-dire ce côté poético-gothique, avec une touche de la poésie végétale de Louise Le Bars 🍃

Un roman magique, magnifique, rempli d’amour, de jolis mots et de couleurs qui envoûtera tous ces lecteurs ❤🌹

🐻🐻🐻🐻🐻/5

« Yellow Jessamine » – botanique et sorcellerie

Bonjour bonjour 🌼😊 Folie et botanique sont au programme avec ce court roman gothique qu’est « Yellow Jessamine » de Caitlin Starling, très joliment mis en scène par les éditions du Chat Noir 🌱🏵

Lady Evelyn Perdanu, sous son voile de veuve qu’elle ne quitte jamais, est une personnalité importante du trafic maritime de Delphinium. Mais la ville, sous embargo, est soudain frappée par une mystérieuse maladie qui, après avoir provoqué une étrange obsession, conduit inévitablement à la mort. Convaincue d’être responsable, Evelyn va tenter de déraciner le mal, quel qu’en soit le prix…

Evelyn est un personnage assez particulier, qui semble cacher de nombreux secrets. Et en effet, au fil de l’histoire, on en découvre certains, qui nous font mieux comprendre la femme qu’elle est aujourd’hui.

L’ambiance gothique est prenante. On entre très facilement dans ce roman court et sombre, agrémenté de très belles planches botaniques disséminées au fil des pages. L’histoire est extrêmement bien écrite, on se pose beaucoup de questions jusqu’à la toute fin, qui est très surprenante et inattendue 😲

Très vite lu, car une fois le livre commencé, impossible de le reposer, j’ai passé un excellent moment en compagnie de l’étrange Evelyn, et j’espère avoir à nouveau l’occasion de lire d’autres histoires de cette auteure ! 🌹

« Les brumes affamées » – frissons garantis

Hey coucou ! 😄 Ça va chez vous ? J’espère que vous avez du soleil, parce que je vous emmène dans « Les brumes affamées », dernier roman de Dawn Kurtagich récemment paru aux éditions du Chat Noir. Et le moins qu’on puisse dire, c’est que l’ambiance est au rendez-vous ! 😈

3 femmes, 3 époques.
Zoey, de nos jours, obsédée par Mill House, qui semblerait avoir un lien avec l’amnésie de son père, fugue pour tenter de percer le secret des ruines de cette ancienne demeure…
1851, Roan vient d’emménager à Mill House suite au décès de son père. Elle doit y vivre avec son nouveau tuteur et y fait la rencontre d’autres orphelins. Quand les brumes commencent à se refermer autour du manoir, il est déjà trop tard pour s’enfuir…
1583, Hermine vient d’arriver sur l’emplacement du futur manoir de Mill House avec son époux. Bientôt, des disparitions soudaines entraînent des rumeurs de rituels démoniaques…
Le point comment entre ces 3 jeunes femmes ? Un pacte signé par une homme plus de 1000 ans auparavant…

Un résumé qui en dévoile bien assez pour m’avoir tout de suite donné très très envie de me plonger dans ce nouveau roman de l’auteure, que j’avais découverte avec son excellent roman « The Dead House » dont je vous parlais ici.

Encore une fois, l’auteure nous emmène dans un univers sombre, angoissant, avec une mise en scène extrêmement ingénieuse. Le travail éditorial mené sur ce livre est absolument génial, mêlant photographies, extraits de journaux et retranscriptions de vidéos…

Les 3 personnages féminins ont leurs particularités, et même si on suit principalement Roan, les autres ont tout autant de choses importantes à dire.

J’ai à nouveau beaucoup aimé le style de l’auteure, résolument gothique . Poussant parfois jusqu’au sanglant (mais pas trop, si ça vous fait trop peur 😉), c’est toujours pour donner encore plus de profondeur à son récit, et on tourne page après page en ayant des frissons 🥶 mais sans pouvoir s’en détacher pour autant.

Encore une fois avec cette auteure (que je compte bien suivre encore longtemps !), un véritable coup de ❤ pour moi ! 😄