« Yellow Jessamine » – botanique et sorcellerie

Bonjour bonjour 🌼😊 Folie et botanique sont au programme avec ce court roman gothique qu’est « Yellow Jessamine » de Caitlin Starling, très joliment mis en scène par les éditions du Chat Noir 🌱🏵

Lady Evelyn Perdanu, sous son voile de veuve qu’elle ne quitte jamais, est une personnalité importante du trafic maritime de Delphinium. Mais la ville, sous embargo, est soudain frappée par une mystérieuse maladie qui, après avoir provoqué une étrange obsession, conduit inévitablement à la mort. Convaincue d’être responsable, Evelyn va tenter de déraciner le mal, quel qu’en soit le prix…

Evelyn est un personnage assez particulier, qui semble cacher de nombreux secrets. Et en effet, au fil de l’histoire, on en découvre certains, qui nous font mieux comprendre la femme qu’elle est aujourd’hui.

L’ambiance gothique est prenante. On entre très facilement dans ce roman court et sombre, agrémenté de très belles planches botaniques disséminées au fil des pages. L’histoire est extrêmement bien écrite, on se pose beaucoup de questions jusqu’à la toute fin, qui est très surprenante et inattendue 😲

Très vite lu, car une fois le livre commencé, impossible de le reposer, j’ai passé un excellent moment en compagnie de l’étrange Evelyn, et j’espère avoir à nouveau l’occasion de lire d’autres histoires de cette auteure ! 🌹

« Les brumes affamées » – frissons garantis

Hey coucou ! 😄 Ça va chez vous ? J’espère que vous avez du soleil, parce que je vous emmène dans « Les brumes affamées », dernier roman de Dawn Kurtagich récemment paru aux éditions du Chat Noir. Et le moins qu’on puisse dire, c’est que l’ambiance est au rendez-vous ! 😈

3 femmes, 3 époques.
Zoey, de nos jours, obsédée par Mill House, qui semblerait avoir un lien avec l’amnésie de son père, fugue pour tenter de percer le secret des ruines de cette ancienne demeure…
1851, Roan vient d’emménager à Mill House suite au décès de son père. Elle doit y vivre avec son nouveau tuteur et y fait la rencontre d’autres orphelins. Quand les brumes commencent à se refermer autour du manoir, il est déjà trop tard pour s’enfuir…
1583, Hermine vient d’arriver sur l’emplacement du futur manoir de Mill House avec son époux. Bientôt, des disparitions soudaines entraînent des rumeurs de rituels démoniaques…
Le point comment entre ces 3 jeunes femmes ? Un pacte signé par une homme plus de 1000 ans auparavant…

Un résumé qui en dévoile bien assez pour m’avoir tout de suite donné très très envie de me plonger dans ce nouveau roman de l’auteure, que j’avais découverte avec son excellent roman « The Dead House » dont je vous parlais ici.

Encore une fois, l’auteure nous emmène dans un univers sombre, angoissant, avec une mise en scène extrêmement ingénieuse. Le travail éditorial mené sur ce livre est absolument génial, mêlant photographies, extraits de journaux et retranscriptions de vidéos…

Les 3 personnages féminins ont leurs particularités, et même si on suit principalement Roan, les autres ont tout autant de choses importantes à dire.

J’ai à nouveau beaucoup aimé le style de l’auteure, résolument gothique . Poussant parfois jusqu’au sanglant (mais pas trop, si ça vous fait trop peur 😉), c’est toujours pour donner encore plus de profondeur à son récit, et on tourne page après page en ayant des frissons 🥶 mais sans pouvoir s’en détacher pour autant.

Encore une fois avec cette auteure (que je compte bien suivre encore longtemps !), un véritable coup de ❤ pour moi ! 😄

« La Dame en Noir » de Susan Hill

Bonjour bonjour ! Aujourd’hui je vous invite à venir avec moi faire un petit tour dans l’Angleterre du début du XXème siècle, à la rencontre de « La Dame en Noir » de Susan Hill, aux éditions L’Archipel.

Le jeune Arthur Kipps travaille en tant qu’avoué dans un cabinet de notaires londonien. Fiancé et avec des projets d’avenir plein la tête, il est mandaté par son cabinet pour aller assister aux funérailles d’Alice Drablow, à Crythin Gifford, puis de trier ses papiers en vue de sa succession. Dans ce petit village du nord de l’Angleterre, les habitants ne lui offrent pas un accueil très chaleureux dès qu’il indique la raison de sa présence. Le manoir de la défunte, perdu au milieu des marais, est évité par les habitants et difficilement accessible. C’est pourtant là qu’Arthur va devoir se rendre. Madame Drablow n’était, semble-t-il, pas très appréciée, l’église est quasiment vide. Arthur ne peut donc que remarquer cette femme en noir, qui va très vite disparaître…

Arthur, au début du roman, est un homme d’âge mûr, marié, avec des enfants. Nous sommes à Noël 🎄 et la tradition dans sa famille est de se raconter des histoires. Toutefois, raconter son expérience à Crythin Gifford lui est difficile, tant les événements y ont été perturbants pour lui. En effet, à l’époque, Arthur était un jeune homme ambitieux, mais pas prétentieux, soucieux de bien faire son travail. Mais ce qu’il va vivre dans ce manoir au milieu des marais va changer toute sa vie, et, grâce à Susan Hill, on se met très facilement à sa place.

J’ai ressenti les mêmes peur, les mêmes malaises qu’Arthur. 😨L’auteure, dans ce roman plutôt court, parvient à nous emmener dans cette campagne anglaise un peu flippante (il y a souvent beaucoup de brouillard, ce qui rend l’atmosphère assez glauque), et nous raconte une histoire particulièrement triste.

Un roman sombre et bouleversant, qui a été adapté, avec plus ou moins de succès, au cinéma (avec Daniel Radcliffe dans le rôle principal), avec lequel j’ai eu peur, mais dont l’histoire m’a aussi beaucoup touchée. Je le relirais avec plaisir ! 😄