« L’effroyable encyclopédie des revenants »

Bouh ! 👻 Vous avez eu peur ? Non ? Bon… alors peut-être que ça sera le cas avec « L’effroyable encyclopédie des revenants » de Pierre Dubois, magnifiquement illustrée par Carine M. et Elian Black’Mor, et publiée chez Glénat 👻

« J’ai promis… et ils m’attendent en bas, tous ces revenants impatients de renaître, l’espace d’une évocation, d’une histoire, d’un simple nom… Et c’est ainsi que l’on se voit abandonné entre deux étages. Entre les fantômes du grenier et les revenants de la cave… Enfin presque. Car, en ces lieux de hantises et avec ceux qui les hantent, rien – hormis les têtes – n’est jamais nettement tranché. En un mot, c’est de la cave que j’ai peur. » Peter C.

Peter C. a été invité par les revenants à partager une nuit avec eux. Ainsi, il nous raconte des histoires de revenants, de nuits où il ne fait pas bon sortir de son lit, où il vaut mieux rester sous sa couette, et si on doit absolument sortir, éviter à tout prix de croiser certains cavaliers, chariots et autres créatures…

Avec les magnifiques, et sombres, illustrations qui émaillent les récits, on plonge dans un monde où les morts ne restent pas toujours dans leurs tombes !


Un ouvrage absolument superbe, à feuilleter sans modération !

« La Belle au Bois Dormant » de L.P. Sicard (contes interdits)

Hello you ! 😁 Un petit « conte interdit », ça vous dit ? L.P. Sicard et les éditions Ada nous ont offert une nouvelle version de « La belle au bois dormant » 👸😴

« Une fillette qui aurait dû mourir à la naissance. Des cauchemars, incessants, qui frappent à la même heure. Un avertissement incompris, une menace ignorée. Le passé sanglant qui rattrape l’innocence d’Aurore… Et tous ceux qui l’entourent. »

Deuxième conte interdit que je lis, et j’aime toujours autant ! Une histoire librement inspirée du fameux conte que nous connaissons tous, mais dans une version beaucoup plus sombre, plus… « trash » !

Une plume incisive, une intrigue prenante, le personnage d’Aurore vraiment intéressant, des expressions québécoises parfois un peu déroutantes pour la petite lectrice française que je suis 😅 J’ai adoré ma lecture ! Dévoré en quelques heures, ce roman assez court a été un plaisir à lire, un vrai page turner !

Toutefois, comme tous les contes interdits, il est clairement réservé à un « public averti », les scènes sont très… explicites 😳😅

Si vous n’avez pas encore osés vous plonger dans cette série de romans, et que vous n’avez pas peur, que vous avez le cœur bien accroché et l’estomac solide, un conseil : lancez-vous ! 😄

« Apostasie » de Vincent Tassy

Coucou ! Vous en avez sûrement déjà entendu parler avant, j’ai moi aussi succombé à « Apostasie » de Vincent Tassy aux éditions du Chat Noir 🍂

Anthelme vit en ermite dans une étrange forêt aux arbres écarlates. Ses seuls compagnons sont les livres qu’il emprunte à la bibliothèque du village le plus proche. Un jour, il tombe par hasard sur un ouvrage qui décrit exactement son lieu de vie. Il décide de tenter d’en percer les secrets, et lorsque le maître de la Sylve Rouge, envoûtant et buveur de sang, l’invite dans son donjon, Anthelme choisit de défier la mort pour entendre l’histoire de la princesse Apostasie…

Je l’avoue, je ne sais pas trop comment parler de ce roman 😶 Après un début un peu compliqué pour moi, la plume de l’auteur étant très poétique, j’ai été happée d’un coup, sans le voir venir, et j’ai eu beaucoup de mal à décrocher de ma lecture !

Vincent Tassy nous entraîne avec lui dans ce conte macabre, cette forêt inquiétante où les fleurs ne ressemblent à aucunes autres, où les gens viennent se perdre pour réaliser leurs rêves, où les roses aspirent les souvenirs… Ses personnages sont si réalistes qu’on s’attend à les croiser au détour d’un sentier, à nos risques…

J’ai énormément apprécié ce roman, beaucoup plus que je ne m’y attendais. Come Anthelme, je voulais savoir ce qui était arrivé à Apostasie ! Je voulais l’aider, le soutenir, le sauver, peut-être malgré lui… C’est un rêveur, un passionné, un amoureux de l’imaginaire, et il est si… humain ! On a du mal à garder à l’esprit qu’il n’existe pas réellement.

L’auteur nous offre ici un récit riche et envoûtant. D’ailleurs, je n’en suis encore pas remise. Je crois que moi aussi, comme Anthelme, j’ai été séduite par l’histoire d’Apostasie…