« Cornes » de Joe Hill

Hello ! 😄 Je trouve (enfin !) le temps de venir vous parler de « Cornes » de Joe Hill paru chez les éditions J’ai Lu 😁

Igniatus Perrish, jeune américain vivant au New Hampshire, a tout pour être heureux : une famille riche, des parents et un frère qui l’aiment. Mais tout bascule le jour où sa fiancée, Merrin Williams, est retrouvée morte. Dès lors, tous les regards se portent sur Igniatus. Pour tous, il est coupable. Désespéré, Ig n’arrive pas à remonter la pente et sombre dans l’alcool. Jusqu’au jour où il se réveille avec de mystérieuses cornes sur la tête, qui poussent les personnes qu’il croise à lui avouer tout ce qu’elles ont sur le cœur, et souvent le plus inavouable… Ig décide alors de retrouver l’assassin de Merrin.

Je suis faible, je l’avoue. L’auteur est l’un des fils de Stephen King, j’adore les livres de Stephen King, il fallait que je tente ceux du fils…

Et donc ! Après un début un peu longuet à mon goût, j’ai passé un très bon moment en compagnie de Igniatus (malgré ce prénom « pas facile » 😅) et j’ai beaucoup aimé suivre son enquête 😄 Quel histoire !

Imaginez-vous qu’un matin, vous vous réveillez avec des cornes. Déjà, ça fait peur. Ensuite, tous ceux que vous croisez vous racontent leurs petits secrets, alors que vous n’avez rien demandé. Ça fait encore plus peur ! 😳 Mais à la place de Ig, vous ne voudriez pas savoir la vérité ? Savoir qui a tué l’amour de votre vie ? Je pense que si.

Et c’est ce que j’ai aimé dans ce roman ! Malgré que le héros soit un homme (et pas moi) et qu’il lui pousse des cornes du jour au lendemain (pas à moi non plus, heureusement !), tout est finalement très réaliste. Le côté « fantastique » laisse la part belle au thriller, et, bien qu’on sache finalement assez rapidement qui est le véritable tueur, on veut connaître la fin !

Nous voilà ici avec une bonne histoire ou amour, vengeance, rédemption s’entremêlent, et si vous aimez les thrillers un peu fantastiques, celui-ci est clairement pour vous 😁

« Rocaille » de Pauline Sidre

Coucou ! 😄 Bienvenue dans l’univers aride de « Rocaille », imaginé par Pauline Sidre et rendu accessible grâce à Projets Sillex 🍂

Gésill, roi vert, est mort, mais il marche parmi les vivants. Il ne dort plus, ne mange plus, n’a le goût de rien. Les Funestrelles l’ont ramené à la vie pour son sang vert, seule source de végétation dans cette terre désolée qu’est Rocaille. Mais pour parvenir à leurs fins, il leur faut encore retrouver un Magistre, dont les représentants ont disparu depuis des siècles… Leur quête va changer à jamais le paysage de Rocaille, et leur vie toute entière.

Premier roman de l’auteure que j’ai découvert par hasard, j’avais participé au financement du livre. Et clairement, j’ai très bien fait ! 😄 Que c’était bon !

J’ai adoré me plonger dans cet univers ! L’intrigue est prenante, les personnages originaux, et ne laissent pas indifférents. Ardan est insupportable (et fou…), Iliane plutôt drôle dans son genre, Gésill un peu agaçant (monsieur est le roi ! Non mais ! 🙄) et Luèdre, clairement mon préféré !

Le tout est mis en scène d’une façon très cohérente, et on être immédiatement dans l’univers créé par l’auteure, on s’habitue très vite à la septaine, sorte de boucle climatique immuable qui se répète sans cesse.

Un excellent roman de fantasy comme je les aime 🥰 Il est toujours possible de se le procurer sur le site de Projets Sillex alors, vite, n’hésitez plus ! 🤗

« L’effroyable encyclopédie des revenants »

Bouh ! 👻 Vous avez eu peur ? Non ? Bon… alors peut-être que ça sera le cas avec « L’effroyable encyclopédie des revenants » de Pierre Dubois, magnifiquement illustrée par Carine M. et Elian Black’Mor, et publiée chez Glénat 👻

« J’ai promis… et ils m’attendent en bas, tous ces revenants impatients de renaître, l’espace d’une évocation, d’une histoire, d’un simple nom… Et c’est ainsi que l’on se voit abandonné entre deux étages. Entre les fantômes du grenier et les revenants de la cave… Enfin presque. Car, en ces lieux de hantises et avec ceux qui les hantent, rien – hormis les têtes – n’est jamais nettement tranché. En un mot, c’est de la cave que j’ai peur. » Peter C.

Peter C. a été invité par les revenants à partager une nuit avec eux. Ainsi, il nous raconte des histoires de revenants, de nuits où il ne fait pas bon sortir de son lit, où il vaut mieux rester sous sa couette, et si on doit absolument sortir, éviter à tout prix de croiser certains cavaliers, chariots et autres créatures…

Avec les magnifiques, et sombres, illustrations qui émaillent les récits, on plonge dans un monde où les morts ne restent pas toujours dans leurs tombes !


Un ouvrage absolument superbe, à feuilleter sans modération !