« Verity » de Colleen Hoover

Coucou ! Aujourd’hui j’ai envie de vous parler d’un roman un peu particulier, non pas par son style ou son histoire, mais parce que son auteure est généralement plus connue pour ses romances. Or, ici, il s’agit d’un thriller ! Oui, je viens vous parler de « Verity » de Colleen Hoover, publiée par les éditions Hugo Thriller 📖

Lowen Ashleigh est en grande difficulté. Sa mère vient de décéder, la laissant couverte de dettes, ses livres ne se vendent pas autant qu’elle le voudrait, et elle vient juste d’assister à un accident alors qu’elle se rend à un rendez-vous extrêmement important avec son agent qui pourrait changer son avenir. En effet, on lui fait une proposition des plus surprenantes : prendre la suite de Verity Crawford, auteure à succès, qui a été victime d’un accident de la route et qui ne peut continuer à écrire sa série de romans. Lowen est donc chargée de reprendre l’écriture, dans l’ombre. Vu sa situation des plus précaires, elle accepte, et se retrouve à partager une magnifique maison dans le Vermont avec Verity, son mari Jeremy, et leur fils de 5 ans. Mais Lowen, en faisant ses recherches dans les notes de Verity, va découvrir un manuscrit autobiographique où celle-ci dévoile une personnalité extrêmement toxique et malsaine…

Je ne connaissais pas encore le style de Colleen Hoover, étant en ce qui me concerne peu cliente de romances. Toutefois, elle est assez connue pour que j’ai eu une petite idée de qui elle est et de la qualité de ses romans tant elle semble appréciée par les habitués du genre ! J’ai eu envie de tenter, de voir ce que donnait son incursion dans un genre qui lui est peu familier, et je n’ai pas regretté ma lecture !

Voici donc le premier thriller d’une habituée de la romance, et on le remarque parfois avec certaines scènes. En effet, on comprend assez vite que Lowen est clairement attirée par Jeremy, qui est un homme particulièrement séduisant. Pour autant, cela n’enlève rien à la qualité de l’intrigue : jusqu’à la fin, l’auteure nous laisse dans le doute… Verity a-t-elle réellement eu un accident ? Était-ce intentionnel ? Et que s’est-il vraiment passé pour ses filles ? Lowen doute tout au long du roman, et nous avec… 

Un très bon thriller avec une touche de romance bien dosée et qui n’enlève rien à la qualité du roman, au contraire ! Attention toutefois à certaines scènes bien… explicites 😅

« The Last » de Hannah Jameson

« Je ne sais pas si vous pourrez me lire, parce que, comme vous le savez, le monde a totalement basculé depuis que des bombes nucléaires ont été lâchées sur de nombreuses villes. Nous sommes quelques uns à nous être réfugiés dans un hôtel en Suisse depuis la fin du monde. Internet ne fonctionne plus, mais je tente tout de même de vous faire part de ce témoignage, en espérant que vous pourrez y accéder d’une manière ou d’une autre. Je vais tenter de vous raconter notre histoire, et de découvrir qui a tué cette petite fille que personne ne semble reconnaître… »

Nous voilà plongé dans un thriller post-apocalyptique avec « The Last » de Hannah Jameson et les éditions HachetteLab… et quel thriller ! 🤯

Le personnage principal, Jon, était venu dans cet hôtel en Suisse pour une série de conférences. Il se retrouve séparé de sa femme et de ses filles, restées aux Etats-Unis, et décide de laisser une trace de leur passage en écrivant un journal relatant les événements et leur vie après les bombes. Mais quand une fillette est retrouvée morte dans un des réservoirs d’eau de l’hôtel, il devient indispensable de découvrir qui elle était, et surtout qui l’a tuée ! 🤔

Sorte de mélange entre « Les 10 petits nègres » et « The Walking Dead », les zombies en moins, l’enquête est finalement secondaire par rapport aux difficultés du groupe de survivants à vivre ensemble, avec leurs passés, leurs incertitudes face à l’avenir. Survivre est tout ce qui compte, et c’est bien compréhensible. Plus « post-apo » que « thriller », ce roman m’a beaucoup plu grâce au style de l’auteure et à la mise en page façon « journal de bord » que j’ai trouvée très originale. Nous n’avons que le témoignage de Jon, et donc une vision tronquée des événements, même si celui-ci tente de retranscrire certains entretiens, certains dialogues liés à son enquête sur le meurtre de la fillette. J’ai aussi beaucoup aimé la fin, que je n’avais pas vue venir…

Au final, un roman original et (ça fait peur…) réaliste que j’ai beaucoup aimé découvrir ! 😄

« La Belle au Bois Dormant » de L.P. Sicard (contes interdits)

Hello you ! 😁 Un petit « conte interdit », ça vous dit ? L.P. Sicard et les éditions Ada nous ont offert une nouvelle version de « La belle au bois dormant » 👸😴

« Une fillette qui aurait dû mourir à la naissance. Des cauchemars, incessants, qui frappent à la même heure. Un avertissement incompris, une menace ignorée. Le passé sanglant qui rattrape l’innocence d’Aurore… Et tous ceux qui l’entourent. »

Deuxième conte interdit que je lis, et j’aime toujours autant ! Une histoire librement inspirée du fameux conte que nous connaissons tous, mais dans une version beaucoup plus sombre, plus… « trash » !

Une plume incisive, une intrigue prenante, le personnage d’Aurore vraiment intéressant, des expressions québécoises parfois un peu déroutantes pour la petite lectrice française que je suis 😅 J’ai adoré ma lecture ! Dévoré en quelques heures, ce roman assez court a été un plaisir à lire, un vrai page turner !

Toutefois, comme tous les contes interdits, il est clairement réservé à un « public averti », les scènes sont très… explicites 😳😅

Si vous n’avez pas encore osés vous plonger dans cette série de romans, et que vous n’avez pas peur, que vous avez le cœur bien accroché et l’estomac solide, un conseil : lancez-vous ! 😄