« Rouge » – Le Petit Chaperon Rouge comme vous ne l’avez jamais lu…

Coucou ! 😄 Vous connaissez sûrement l’histoire du Petit Chaperon Rouge 🐺👵🥧🍃 Et bien voici la version de Pascaline Nolot qui, aidée des éditions Gulfstream, nous raconte la difficile histoire de « Rouge » 😶

Dans le hameau de Malombre, entouré du mont Gris et de Bois-Sombre, battu par les vents et les hurlements des loups, survit Rouge, jeune fille rejetée par les siens à cause de son physique. Rares sont les habitants à lui témoigner de la compassion, car tous pensent qu’en la touchant, ils seront marqués par le même Mal ! Alors quand arrive son premier sang, tous sont rassurés : Rouge va, comme toutes les jeunes filles avant elle, rejoindre l’inquiétante Grand-Mère au fond des bois ! Et bien qu’aucune Bannie avant elle n’en soit jamais revenue, tous se réjouissent d’être débarrassés de Rouge…

À peine commencé le livre, l’auteure nous montre tout son talent pour les descriptions très parlantes ! Si le sang vous fait peur, ce livre n’est peut-être pas pour vous 😶 En effet, dès les premières pages, on entre dans le vif du sujet, sans concession, sans prévenir ! 😅

Personnellement, ça ne m’a jamais arrêtée 😁 et j’ai adoré ce roman ! Réécriture très originale d’un conte bien connu, l’auteure a su m’emmener dans les profondeurs de Bois-Sombre avec Rouge, dont j’ai découvert l’histoire triste et difficile.

Rouge est un personnage attachant, que la vie n’a clairement pas épargnée. Heureusement pour elle, elle a un caractère fort et ne se laisse pas abattre. Alors lorsqu’elle doit rejoindre Grand-Mère, même en ne sachant pas ce qui l’attend, elle continue d’avancer. Elle n’a plus rien à perdre et décide d’affronter son destin. J’ai beaucoup aimé ce trait de caractère 😊

Je ne connaissais pas encore l’auteure (ni cette maison d’édition) et je suis très contente d’avoir pu faire connaissance avec sa plume. L’objet livre y est aussi pour quelque chose, il faut bien le dire 😁 Regardez moi cette beauté ! 😍 J’adore les tranches colorées 🤩



 

 

 

 

Au final, et malgré quelques petites longueurs, j’ai beaucoup aimé suivre la vie de Rouge. Et la fin… mais quelle fin ! 😳 Très bien trouvée et clairement impossible à voir venir 😲 J’ai été très surprise, et elle m’a tiré une petite larme 🥲 (au fond, je suis une grande sensible, que voulez-vous 😅)

Habituellement peu attirée par les réécritures de contes, je me suis lancée dans ce roman et je n’ai pas regretté. Et vous, oserez-vous aller à la rencontre de Rouge et de la mystérieuse Grand-Mère ? 😉

« Yardam » – et si la folie était sexuellement transmissible ?…

Les petites voix dans ma tête et moi-même vous disons bonjour ! 🤪 Nous vous emmenons aujourd’hui à « Yardam » avec Aurélie Wellenstein et les éditions Scrineo 😁

Une mystérieuse maladie sévit à Yardam, transformant les habitants. La population, mise en quarantaine, espère trouver une solution. Mais à Yardam, la folie est sexuellement transmissible… Kazan, aux prises avec les démons dans sa tête, tente lui aussi d’échapper à cette folie. Peut-être ce couple de médecins étrangers pourra trouver la solution ?

Aurélie Wellenstein me semble déjà bien connue des lecteurs de SFFF, mais personnellement je ne m’étais pas encore penchée sur son œuvre. Voilà qui est chose faite 😄

Et j’ai découvert un style original, une intrigue bien menée et des personnages cohérents, réalistes. J’ai beaucoup aimé l’histoire, les rebondissements, les personnages et leurs réflexions. Kazan est assez difficile à apprécier. C’est un voleur, plutôt égoïste, à qui ses « démons » ne laissent aucun répit. On comprend qu’il soit peu sympathique 😅

Certaines scènes sont assez difficiles à lire, mais sont cohérentes et les comportements des habitants plutôt « logiques » au vu de ce qu’ils vivent, peu surprenantes même si assez déprimantes, il faut bien le dire… Tous nous aimerions penser que nous garderions notre humanité en toutes circonstances, mais serait-ce effectivement le cas ?

Avec ce roman, Aurélie Wellenstein répond : pas sûr… Et ce roman nous le montre bien : dans cette situation où une maladie mystérieuse et qui semble incurable, touchant n’importe qui n’importe quand, les habitants, paniqués, cherchent à tout prix un responsable. Par le passé, des chasses au sorcières ont été menées pour moins que ça et sont un bon exemple…

En résumé, un roman parfois difficile à lire, certaines scènes (violentes) sont plutôt explicites, mais j’ai été embarquée jusqu’à la fin. Une très bonne découverte pour moi ! D’autres ouvrages de l’auteure suivront rapidement 😉

« Obsolètes » – une IA pourra-t-elle sauver l’humanité ?

Mesdames, mesdemoiselles, messieurs, bienvenue dans le dernier roman publié par les éditions L’Alchimiste : « Obsolètes », de Alexis Marzocco 🦾🤖

Paris, an 2050. Il n’y a plus de doute permis : le point de non-retour a été franchi, les changements climatiques prévus se sont produits et les catastrophes naturelles et environnementales se multiplient. Kiara D’Isanto, psychologue traumatisée par un accident lié aux nouvelles technologies, se voit offrir un travail qui pourrait bien changer l’avenir du monde… Genava, an 2123. Intelligences artificielles et humains technologiquement « augmentés » font partie du paysage. L’humanité a été pacifiée depuis un certain temps, et tout semble aller pour le mieux. Jusqu’au jour où un attentat est perpétré en plein centre-ville. Henry Zundel, prédicticien, se trouve alors pris au cœur d’une enquête qui va tout bouleverser… Deux destins mêlés, une conspiration allant bien au-delà des limites du temps, un avenir plus que compromis… L’humanité peut-elle encore être sauvée ou n’est-ce qu’une illusion ?

Premier roman de l’auteur (à ma connaissance), c’est clairement une réussite, un excellent thriller SF au rythme soutenu !

Pour les lecteurs qui, comme moi, ne sont pas très friands de SF « pure et dure », ce roman est parfait 😁 Alliant thriller, intrigue politique, technologies poussées (coucou les IA, les voitures autonomes et les humains plus si humains avec puces et prothèses intégrées ! 😄), j’ai beaucoup apprécié ma lecture.

Lire ce roman, c’est un peu comme regarder un film ou une série de SF : l’auteur a su retranscrire ses personnages, les paysages, les événements de manière très visuelle, et c’est très agréable à lire 😊

Seul petit point négatif, certains chapitres sont parfois un peu longs 😅 mais le style, les personnages, l’intrigue et la révélation finale en font un très bon roman que j’ai pris beaucoup de plaisir à découvrir 😄