« Obsolètes » – une IA pourra-t-elle sauver l’humanité ?

Mesdames, mesdemoiselles, messieurs, bienvenue dans le dernier roman publié par les éditions L’Alchimiste : « Obsolètes », de Alexis Marzocco 🦾🤖

Paris, an 2050. Il n’y a plus de doute permis : le point de non-retour a été franchi, les changements climatiques prévus se sont produits et les catastrophes naturelles et environnementales se multiplient. Kiara D’Isanto, psychologue traumatisée par un accident lié aux nouvelles technologies, se voit offrir un travail qui pourrait bien changer l’avenir du monde… Genava, an 2123. Intelligences artificielles et humains technologiquement « augmentés » font partie du paysage. L’humanité a été pacifiée depuis un certain temps, et tout semble aller pour le mieux. Jusqu’au jour où un attentat est perpétré en plein centre-ville. Henry Zundel, prédicticien, se trouve alors pris au cœur d’une enquête qui va tout bouleverser… Deux destins mêlés, une conspiration allant bien au-delà des limites du temps, un avenir plus que compromis… L’humanité peut-elle encore être sauvée ou n’est-ce qu’une illusion ?

Premier roman de l’auteur (à ma connaissance), c’est clairement une réussite, un excellent thriller SF au rythme soutenu !

Pour les lecteurs qui, comme moi, ne sont pas très friands de SF « pure et dure », ce roman est parfait 😁 Alliant thriller, intrigue politique, technologies poussées (coucou les IA, les voitures autonomes et les humains plus si humains avec puces et prothèses intégrées ! 😄), j’ai beaucoup apprécié ma lecture.

Lire ce roman, c’est un peu comme regarder un film ou une série de SF : l’auteur a su retranscrire ses personnages, les paysages, les événements de manière très visuelle, et c’est très agréable à lire 😊

Seul petit point négatif, certains chapitres sont parfois un peu longs 😅 mais le style, les personnages, l’intrigue et la révélation finale en font un très bon roman que j’ai pris beaucoup de plaisir à découvrir 😄

« Le Concile de Merlin » de Lionel Cruzille

Salutations à toutes et tous ! Bienvenue au sein de la magnifique intégrale illustrée par Igor Burlakov (aka Dartgarry) proposée par Lionel Cruzille et les éditions L’Alchimiste, j’ai nommé « Le Concile de Merlin » ! ⚔🧙‍♂️

Royaume breton, an 535. Arthur est mort depuis quelques années, et depuis, plus rien n’arrête les envahisseurs Angles et Saxes. Merlin, depuis sa retraite au cœur de Brech El Lean, convoque sa fille Gwendaëlle, des druides et quelques moines influents à une réunion secrète. L’enseignement des druides se perd petit à petit face au pouvoir grandissant de l’Église, et cela l’inquiète. Il dévoile à ses amis un trésor inestimable : des manuscrits sur la vie de Jésus qui remettraient en cause les principes chrétiens. Merlin, dans un souhait de rapprocher les traditions, souhaite partager ce trésor avec tous. Mais le lendemain du Concile, Merlin disparaît, laissant à Gwendaëlle le soin de protéger les manuscrits et de mener à bien sa quête. Une aventure sans précédent s’annonce, la recherche la plus importante de toute sa vie : celle du Graal. La question se pose : Merlin et Arthur auraient-ils découvert le Graal ? Et que serait-il en réalité ?

Lionel Cruzille nous propose ici une trilogie riche d’histoire, bien documentée, et originale. Gwendaëlle est un personnage fort, une femme de pouvoir qui cherche sans cesse le meilleur chemin à prendre. Ses compagnons lui seront d’une grande aide, et chacun « grandit » au contact des autres.

Tous sont bien écrits, et leurs actions et réactions cohérentes. La plume de l’auteur les rend vivants, et on en vient parfois à oublier que « Le Concile de Merlin » est une fiction, tant les références politiques, historiques et religieuses sont bien choisies.

Cette intégrale comporte, dans sa version numérique, environ 900 pages, et 448 dans la version papier que je vous présente ici, et le seul petit défaut que je pourrais lui trouver, c’est la taille des caractères, qui sont tout de même très petits 😅 Toutefois, j’ai été réellement happée par l’histoire et, malgré un tome 2 un peu moins haletant (comme c’est souvent le cas des trilogies, en général), j’ai dévoré ces romans en un temps record.

Si les légendes arthuriennes vous intéressent, que la magie des druides vous attire, n’hésitez pas à vous lancer ! L’intégrale papier est toujours disponible sur le site de la maison d’édition (ici), et si les petits caractères vous font peur, vous pouvez toujours vous la procurer en ebook 😉