« Stardust » – La belle histoire d’une étoile tombée du ciel 🌠

Bonjour bonjour ! 👋😄 Et si on partait à la recherche d’une étoile 🌟 en compagnie de Neil Gaiman et son « Stardust », avec les éditions J’ai Lu 😊

« D’un côté, il y a Wall, paisible village niché au sein d’une calme forêt anglaise. De l’autre, le pays des fées, univers d’enchantements, de sorcières, de licornes et de princes sanguinaires. Entre les deux, il y a le mur, l’infranchissable et épaisse muraille qui ceint le hameau et le sépare de féerie. Infranchissable ? Pas tout à fait, puisque tous les neuf ans s’ouvre la foire des fées qui, durant un jour et une nuit, permet aux deux mondes de se rencontrer. Dans certaines circonstances, cependant, attendre si longtemps pour pénétrer en féerie est impossible. Car quand on s’appelle Tristan Thorn et que l’on a promis à sa belle l’étoile filante tombée du firmament de l’autre côté du mur, aucun obstacle ne saurait s’élever contre l’amour… »

Entre conte et roman d’aventure, Neil Gaiman nous emmène dans une jolie histoire d’amour sur fond de magie, de machines volantes, de philtres, de créatures féeriques 🦄 et de fleurs de cristal enchantées 🎇🌸

Tristan est un jeune homme un peu naïf, un peu rêveur, un peu différent (ce que tout le monde sait, sauf lui…), qui est amoureux. Et voilà comment il s’embarque dans une aventure un peu folle, sans vraiment réfléchir, comme tout jeune homme amoureux se doit de le faire 😂

Il est difficile de ne pas apprécier Tristan. Son côté naïf le rend attendrissant. Naïf, mais pas complètement idiot non plus, attention ! Son voyage est semé d’embûches, mais il est prêt à tout pour ramener son étoile filante à sa bien-aimée ! ⭐

J’ai encore plus apprécié Yvaine, l’étoile tombée du ciel 🌠 Elle a un caractère bien trempé et se montre parfois un peu sarcastique, ce qui m’a souvent fait sourire 😄 Une étoile, ça ne se laisse pas faire ! C’est bon à savoir 😂

L’histoire est courte mais belle et j’ai passé un bon moment. La fin est plutôt prévisible, mais cela ne m’a pas dérangée. Au contraire, j’attendais cette fin ! 😄

J’ai ensuite découvert totalement par hasard, qu’il existe une adaptation, en trouvant le dvd dans un dépôt-vente 😅



L’histoire racontée par le film, qui date de 2007, est évidemment légèrement différente du roman. Pour autant, le casting est très bon et les effets spéciaux plutôt sympas. Certains passages sont vraiment très drôles, grâce aux excellentes performances offertes par Robert De Niro en pirate des airs et la vilaine sorcière Michelle Pfeiffer 😄

J’ai beaucoup aimé ce court roman, ainsi que son adaptation. Évidemment, j’ai une préférence pour le livre, mais le film est très bon également. Si vous avez l’occasion de le lire ou de le voir, n’hésitez pas 😉

🐻🐻🐻🐻,5/5

« Les âmes vagabondes » – L’invasion a commencé…


Hello hello ! Comment ça va pour vous ? Bien ? Un peu de SF ça vous dit ? 😄 Alors aujourd’hui parlons du roman de Stephenie Meyer, « Les âmes vagabondes », ici aux éditions JC Lattès 🤩

« La Terre est envahie. L’humanité est en danger. Nos corps restent les mêmes, mais nos esprits sont contrôlés. Melanie Stryder vient d’être capturée. Elle refuse cependant de laisser place à l’être qui tente de la posséder. Quelque part, caché dans le désert, il y a un homme qu’elle ne peut pas oublier. L’amour pourra-t-il la sauver ? »

Après avoir lu la saga « Twilight » (aucun rapport 😆), j’avais très envie de continuer à lire les livres de Stephenie Meyer. J’ai mis le temps (comme souvent 😅), mais voilà qui est fait pour ce roman 😄

Et… j’ai littéralement ADORÉ ce roman ! Je l’ai dévoré malgré ses 617 pages (832 en poche 🤭) !

Comme je le disais plus haut, aucun rapport avec « Twilight ». Ici, aucun vampire, mais des « âmes », espèce extraterrestre qui parasite planète après planète dans un but… pacifiste. En effet, l’objectif de ces âmes est de régler les conflits, mais en prenant place dans le corps de leurs hôtes, qu’ils contrôlent totalement. Ou presque… parce qu’il y a parfois des exceptions, et Melanie en est une.

L’âme qui s’invite en Melanie (sans lui demander son avis, évidemment), ne parvient pas à prendre le contrôle total du corps qu’elle occupe. Melanie est toujours présente, et même si elle n’a physiquement aucune marge de manœuvre, elle envoie des souvenirs à son indésirable invitée, nommée Vagabonde, sous forme de rêves.

Ainsi, Vagabonde décide de partir à la recherche de Jared et Jamie, l’homme dont Melanie est amoureuse, et son petit frère qu’elle a juré de protéger.

Et c’est parti pour une histoire mêlant science-fiction, réflexions sur l’humanité, « triangle » amoureux (qui n’en est pas vraiment un), survie en milieu hostile (aux accents post-apo)…

Pour ce qui est des personnages, j’ai largement préféré Vagabonde à Melanie. Celle-ci est un peu jeune, et j’ai trouvé ses réactions parfois un peu exagérées. Au contraire, Vagabonde tente de comprendre des sentiments qui lui étaient auparavant totalement étrangers et ne veut que s’intégrer.

Ce roman, vraiment bien écrit, m’a totalement embarquée et je me suis beaucoup attachée à Vagabonde. Ses réflexions sur les comportements des humains sont justes et nous devrions vraiment y réfléchir nous aussi.

La fin m’a laissée en larmes 😭 et le coup de cœur n’était vraiment pas loin 🥺❤

Je n’ai pas vu l’adaptation qui en a été faite, et j’avoue n’en avoir pas très envie 😅 Je me suis fait une idée des personnages, je les ai aimés, je me suis laissée emporter dans leur histoire, et je préfère garder cette image. Un très bon roman que j’ai lu avec beaucoup de plaisir 🥰

« La Dame en Noir » de Susan Hill

Bonjour bonjour ! Aujourd’hui je vous invite à venir avec moi faire un petit tour dans l’Angleterre du début du XXème siècle, à la rencontre de « La Dame en Noir » de Susan Hill, aux éditions L’Archipel.

Le jeune Arthur Kipps travaille en tant qu’avoué dans un cabinet de notaires londonien. Fiancé et avec des projets d’avenir plein la tête, il est mandaté par son cabinet pour aller assister aux funérailles d’Alice Drablow, à Crythin Gifford, puis de trier ses papiers en vue de sa succession. Dans ce petit village du nord de l’Angleterre, les habitants ne lui offrent pas un accueil très chaleureux dès qu’il indique la raison de sa présence. Le manoir de la défunte, perdu au milieu des marais, est évité par les habitants et difficilement accessible. C’est pourtant là qu’Arthur va devoir se rendre. Madame Drablow n’était, semble-t-il, pas très appréciée, l’église est quasiment vide. Arthur ne peut donc que remarquer cette femme en noir, qui va très vite disparaître…

Arthur, au début du roman, est un homme d’âge mûr, marié, avec des enfants. Nous sommes à Noël 🎄 et la tradition dans sa famille est de se raconter des histoires. Toutefois, raconter son expérience à Crythin Gifford lui est difficile, tant les événements y ont été perturbants pour lui. En effet, à l’époque, Arthur était un jeune homme ambitieux, mais pas prétentieux, soucieux de bien faire son travail. Mais ce qu’il va vivre dans ce manoir au milieu des marais va changer toute sa vie, et, grâce à Susan Hill, on se met très facilement à sa place.

J’ai ressenti les mêmes peur, les mêmes malaises qu’Arthur. 😨L’auteure, dans ce roman plutôt court, parvient à nous emmener dans cette campagne anglaise un peu flippante (il y a souvent beaucoup de brouillard, ce qui rend l’atmosphère assez glauque), et nous raconte une histoire particulièrement triste.

Un roman sombre et bouleversant, qui a été adapté, avec plus ou moins de succès, au cinéma (avec Daniel Radcliffe dans le rôle principal), avec lequel j’ai eu peur, mais dont l’histoire m’a aussi beaucoup touchée. Je le relirais avec plaisir ! 😄