La trilogie « Les Brumes de Cendrelune » – Technologie, vie antérieure et dieu omniscient…

Bonjour bonjour ! Aujourd’hui je ne viens pas vous parler de 1 livre, ni 2, mais 3 ! Parlons un peu de la trilogie « Les brumes de Cendrelune » de Georgia Caldera, parue chez J’ai Lu 😄

« Dans le royaume de Cendrelune, les dieux épient les pensées des hommes, et leur Exécuteur, l’Ombre, veille à condamner tous ceux qui nourriraient des envies de rébellion. Or, il semble que certaines failles existent. À l’âge de 17 ans, Céphise ne vit en effet que pour se venger. Depuis qu’on l’a amputée d’une partie d’elle-même et privée de sa famille, elle ne rêve plus que d’une chose : s’affranchir de la tyrannie du tout-puissant Orion, Dieu parmi les dieux. Et contre toute attente, il se pourrait qu’elle ne soit pas seule… »

Voilà ce que nous dit le résumé du tome 1, dont j’avais déjà parlé ici. Depuis, j’ai lu les tomes suivants, et mon avis n’a pas beaucoup changé, j’ai beaucoup aimé cette trilogie !

On retrouve évidemment Céphise et Verlaine, dont l’histoire est plutôt complexe. Après une haine prononcée de Céphise envers celui qu’elle considère comme son ennemi numéro 1, ses sentiments évoluent au fil du temps, et lorsqu’ils découvrent que leur histoire remonte à bien avant les temps de Cendrelune, Céphise prend conscience qu’elle ne s’en prend peut-être pas à la bonne personne…

Leur histoire évolue d’une façon cohérente et peut-être un peu rapide, mais la romance n’est pas trop présente et n’alourdit pas le récit, au contraire.

Nos deux héros ne sont pas les seuls à évoluer. Héphaïstos (mon préféré 🥰), fils d’Orion et donc dieu et demi-frère de Verlaine, qu’on rencontre rapidement dans le tome 1, prend plus de place au fur et à mesure des tomes. Personnage complexe, on a d’abord du mal à savoir qu’elles sont ses intentions. Et puis tout s’éclaire petit à petit, et il a un rôle particulièrement important dans le tome 3. Évidemment, je ne peux pas en dire plus au risque de vous spoiler 😅

J’ai retrouvé avec plaisir ces personnages et la plume de Georgia Caldera, qui m’avait un peu perturbée à la lecture du tome 1. Aujourd’hui, après lecture des 2 derniers tomes, j’avoue ne plus trop savoir ce qui m’avait « dérangée » à ce point tant j’ai pris plaisir à lire ces romans 🤔😄

Les questions écologiques et technologiques abordées font réfléchir, et j’ai beaucoup aimé cet aspect du récit. La fin m’a laissée en larmes, triste et heureuse à la fois 😭🥰

Voilà une très bonne trilogie YA, agréable à lire, où la romance ne prend pas trop de place (et quand on n’est pas très fan, comme moi, c’est mieux 😅), aux références mythologiques intéressantes, aux réflexions pertinentes, que j’ai beaucoup aimé découvrir 🤗

« Rouge » – Le Petit Chaperon Rouge comme vous ne l’avez jamais lu…

Coucou ! 😄 Vous connaissez sûrement l’histoire du Petit Chaperon Rouge 🐺👵🥧🍃 Et bien voici la version de Pascaline Nolot qui, aidée des éditions Gulfstream, nous raconte la difficile histoire de « Rouge » 😶

Dans le hameau de Malombre, entouré du mont Gris et de Bois-Sombre, battu par les vents et les hurlements des loups, survit Rouge, jeune fille rejetée par les siens à cause de son physique. Rares sont les habitants à lui témoigner de la compassion, car tous pensent qu’en la touchant, ils seront marqués par le même Mal ! Alors quand arrive son premier sang, tous sont rassurés : Rouge va, comme toutes les jeunes filles avant elle, rejoindre l’inquiétante Grand-Mère au fond des bois ! Et bien qu’aucune Bannie avant elle n’en soit jamais revenue, tous se réjouissent d’être débarrassés de Rouge…

À peine commencé le livre, l’auteure nous montre tout son talent pour les descriptions très parlantes ! Si le sang vous fait peur, ce livre n’est peut-être pas pour vous 😶 En effet, dès les premières pages, on entre dans le vif du sujet, sans concession, sans prévenir ! 😅

Personnellement, ça ne m’a jamais arrêtée 😁 et j’ai adoré ce roman ! Réécriture très originale d’un conte bien connu, l’auteure a su m’emmener dans les profondeurs de Bois-Sombre avec Rouge, dont j’ai découvert l’histoire triste et difficile.

Rouge est un personnage attachant, que la vie n’a clairement pas épargnée. Heureusement pour elle, elle a un caractère fort et ne se laisse pas abattre. Alors lorsqu’elle doit rejoindre Grand-Mère, même en ne sachant pas ce qui l’attend, elle continue d’avancer. Elle n’a plus rien à perdre et décide d’affronter son destin. J’ai beaucoup aimé ce trait de caractère 😊

Je ne connaissais pas encore l’auteure (ni cette maison d’édition) et je suis très contente d’avoir pu faire connaissance avec sa plume. L’objet livre y est aussi pour quelque chose, il faut bien le dire 😁 Regardez moi cette beauté ! 😍 J’adore les tranches colorées 🤩



 

 

 

 

Au final, et malgré quelques petites longueurs, j’ai beaucoup aimé suivre la vie de Rouge. Et la fin… mais quelle fin ! 😳 Très bien trouvée et clairement impossible à voir venir 😲 J’ai été très surprise, et elle m’a tiré une petite larme 🥲 (au fond, je suis une grande sensible, que voulez-vous 😅)

Habituellement peu attirée par les réécritures de contes, je me suis lancée dans ce roman et je n’ai pas regretté. Et vous, oserez-vous aller à la rencontre de Rouge et de la mystérieuse Grand-Mère ? 😉

« The Dead House » de Dawn Kurtagich

Hello ! Aujourd’hui je vous emmène dans une lecture « halloweenesque » avec « The Dead House » de Dawn Kurtagich, aux éditions du Chat Noir… 🏚

Vingt ans se sont écoulés depuis l’incendie qui a dévasté le lycée Elmbridge, dans lequel trois élèves ont perdu la vie. Carly Johnson, elle, est déclarée disparue, son corps n’ayant jamais été retrouvé. Le journal de Kaitlyn, la principale suspecte, a été retrouvé dans les décombres et raconte une histoire surprenante, révélant un esprit particulièrement perturbé. Kaitlyn dit être la sœur de Carly, mais d’une manière bien particulière. En effet, elles partagent un même corps : Carly a le jour, Kaitlyn la nuit. Et c’est la nuit que tout se passe, que la « Dead House » se réveille, et que la magie noire entre en action…

Premier roman de l’auteure, magnifiquement mis en valeur par les éditions du Chat Noir (comme vous pouvez le voir sur la photo ci-dessus), j’ai adoré suivre Kaitlyn dans son journal, lire les transcriptions de ses entretiens avec la psychologue qui la prenait en charge, prendre connaissance des éléments d’enquête disséminés dans le roman. Kaitlyn est un personnage sombre, torturé. Ce qu’elle semble vivre est hallucinant, et on se demande souvent, au fil de la lecture, si ce qu’elle vit est réel ou fantasmé.

Et le fait que Carly et Kaitlyn partagent un même corps ajoute encore à la confusion ! Existent-elles vraiment toutes les deux ? Carly a-t-elle disparu, ou Kaitlyn, qui serait la personnalité dominante, a-t-elle pris la place ? Tout au long du roman, les questions se posent. Et j’ai adoré ça ! Ne jamais savoir… ou peut-être que si, à la fin ? Vous pensez que je vais vous le dire ? Non non ! 🤪

Un très bon premier roman qui me donne très envie de lire tout ce qu’elle pourra écrire par la suite ! D’ailleurs, j’ai déjà « Ce qui hante les bois » dans ma PAL. Vous en entendrez très certainement parler 😄