« The Dead House » de Dawn Kurtagich

Hello ! Aujourd’hui je vous emmène dans une lecture « halloweenesque » avec « The Dead House » de Dawn Kurtagich, aux éditions du Chat Noir… 🏚

Vingt ans se sont écoulés depuis l’incendie qui a dévasté le lycée Elmbridge, dans lequel trois élèves ont perdu la vie. Carly Johnson, elle, est déclarée disparue, son corps n’ayant jamais été retrouvé. Le journal de Kaitlyn, la principale suspecte, a été retrouvé dans les décombres et raconte une histoire surprenante, révélant un esprit particulièrement perturbé. Kaitlyn dit être la sœur de Carly, mais d’une manière bien particulière. En effet, elles partagent un même corps : Carly a le jour, Kaitlyn la nuit. Et c’est la nuit que tout se passe, que la « Dead House » se réveille, et que la magie noire entre en action…

Premier roman de l’auteure, magnifiquement mis en valeur par les éditions du Chat Noir (comme vous pouvez le voir sur la photo ci-dessus), j’ai adoré suivre Kaitlyn dans son journal, lire les transcriptions de ses entretiens avec la psychologue qui la prenait en charge, prendre connaissance des éléments d’enquête disséminés dans le roman. Kaitlyn est un personnage sombre, torturé. Ce qu’elle semble vivre est hallucinant, et on se demande souvent, au fil de la lecture, si ce qu’elle vit est réel ou fantasmé.

Et le fait que Carly et Kaitlyn partagent un même corps ajoute encore à la confusion ! Existent-elles vraiment toutes les deux ? Carly a-t-elle disparu, ou Kaitlyn, qui serait la personnalité dominante, a-t-elle pris la place ? Tout au long du roman, les questions se posent. Et j’ai adoré ça ! Ne jamais savoir… ou peut-être que si, à la fin ? Vous pensez que je vais vous le dire ? Non non ! 🤪

Un très bon premier roman qui me donne très envie de lire tout ce qu’elle pourra écrire par la suite ! D’ailleurs, j’ai déjà « Ce qui hante les bois » dans ma PAL. Vous en entendrez très certainement parler 😄

« Rendez-vous au Cupcake Café » de Jenny Colgan

Hello ! 🥰 et si on s’offrait une petite douceur aujourd’hui ? « Rendez-vous au Cupcake Café » avec Jenny Colgan et les éditions Prisma 🧁🤤

Izzy, coincée dans un boulot qui l’ennuie profondément, trouve son bonheur dans la pâtisserie, pour le plus grand plaisir de ses collègues de travail. Sa spécialité ? Les cupcake 🧁 dont elle tient la recette de son grand-père qu’elle adore 🥰 Le jour où elle se retrouve licenciée, c’est la panique ! Et puis elle décide de se lancer et d’ouvrir son propre salon de thé, une manière de rendre hommage à son grand-père qui voit sa santé physique et mentale se dégrader de jours en jours… Ouvrir une boutique en plein cœur de Londres n’est pas chose aisée, et Izzy va vite s’en rendre compte. Mais, forte du soutien de ses amis et armée de sa détermination et des precieuses recettes de son grand-père, elle ne va rien lâcher ! 🧁💪

Alors alors, il dit quoi ce petit gâteau ? Euh… roman ? 😅 et bien il dit que ça m’a donné envie de faire de la pâtisserie 😄

J’ai passé un agréable moment avec Izzy et les recettes de Grampa. J’ai aimé l’histoire, les personnages attachants (petite préférence pour Austin le banquier, d’ailleurs 😊) et le style de l’auteure que je ne connaissais pas encore. Voilà qui est chose faite 😄 Si un autre de ses romans veut entrer dans ma Montagne À Lire (oui, c’est une montagne maintenant 😅), je l’accueille avec plaisir 🥰

Juste une petite précision à propos de ce roman : avant de vous lancer dans la lecture, assurez-vous d’avoir bien mangé avant, parce que vous allez avoir envie de petites douceurs 😋

« Un cadavre de trop » de Ellis Peters

Bonjour bonjour ! 😄 Avec ce roman, je suis restée en Angleterre, mais au XIIème siècle, pour une petite enquête avec Frère Cadfael, qui s’est retrouvé avec « Un cadavre de trop » sur les bras 🤔 Ellis Peters et les éditions 10/18 nous racontent tout ça 🔎

An de Grâce 1138. L’Angleterre est en plein désarroi. Le roi Étienne et l’impératrice Mathilde se disputent le trône depuis 2 ans, et les combats se rapprochent dangereusement de Shrewsbury 😱 Le roi Étienne vient d’arriver, et bien sûr des conflits éclatent, des prisonniers sont faits, et certains exécutés. Ce sont les moines de l’abbaye qui vont se charger des corps pour les identifier et les enterrer dignement. Seulement, au décompte, il y a un cadavre en trop 😳 Frère Cadfael va de nouveau endosser le rôle de détective et tenter de découvrir qui est cet inconnu, et surtout qui l’a tué ?

Un nouvelle enquête un peu plus « palpitante » que la précédente. En effet, le premier « tome » de la saga avait un rythme un peu plus lent. Ici, on ressent plus la pression que vivent les personnages, le sentiment d’urgence à ne pas se faire capturer. Frère Cadfael nous dévoile un peu plus sa personnalité.

On entre également dans une partie de l’Histoire de l’Angleterre, et même sans en avoir les références, on comprend plutôt bien les enjeux, et la difficulté des moines de Shrewsbury à rester neutres dans le conflit qui oppose les deux prétendants au trône ainsi que leurs partisans.

Encore un bon petit « cosy mystery » comme j’aime 😄

D’autres aventures de Frère Cadfael m’attendent dans ma Pile À Lire, alors je vous retrouve bientôt pour la prochaine enquête de notre moine préféré 😉