« The Last » de Hannah Jameson

« Je ne sais pas si vous pourrez me lire, parce que, comme vous le savez, le monde a totalement basculé depuis que des bombes nucléaires ont été lâchées sur de nombreuses villes. Nous sommes quelques uns à nous être réfugiés dans un hôtel en Suisse depuis la fin du monde. Internet ne fonctionne plus, mais je tente tout de même de vous faire part de ce témoignage, en espérant que vous pourrez y accéder d’une manière ou d’une autre. Je vais tenter de vous raconter notre histoire, et de découvrir qui a tué cette petite fille que personne ne semble reconnaître… »

Nous voilà plongé dans un thriller post-apocalyptique avec « The Last » de Hannah Jameson et les éditions HachetteLab… et quel thriller ! 🤯

Le personnage principal, Jon, était venu dans cet hôtel en Suisse pour une série de conférences. Il se retrouve séparé de sa femme et de ses filles, restées aux Etats-Unis, et décide de laisser une trace de leur passage en écrivant un journal relatant les événements et leur vie après les bombes. Mais quand une fillette est retrouvée morte dans un des réservoirs d’eau de l’hôtel, il devient indispensable de découvrir qui elle était, et surtout qui l’a tuée ! 🤔

Sorte de mélange entre « Les 10 petits nègres » et « The Walking Dead », les zombies en moins, l’enquête est finalement secondaire par rapport aux difficultés du groupe de survivants à vivre ensemble, avec leurs passés, leurs incertitudes face à l’avenir. Survivre est tout ce qui compte, et c’est bien compréhensible. Plus « post-apo » que « thriller », ce roman m’a beaucoup plu grâce au style de l’auteure et à la mise en page façon « journal de bord » que j’ai trouvée très originale. Nous n’avons que le témoignage de Jon, et donc une vision tronquée des événements, même si celui-ci tente de retranscrire certains entretiens, certains dialogues liés à son enquête sur le meurtre de la fillette. J’ai aussi beaucoup aimé la fin, que je n’avais pas vue venir…

Au final, un roman original et (ça fait peur…) réaliste que j’ai beaucoup aimé découvrir ! 😄

« Midnight Sun » de Stephenie Meyer

Bonjour tout le monde ! 🌞 Vous allez bien ? La rentrée s’est bien passée ? Et si on replongeait dans l’univers de « Twilight » avec « Midnight Sun » de Stephenie Meyer et les éditions Hachette 🧛‍♂️

Est-il besoin de vous faire un résumé ? Bon, pour ceux qui aurait vécu dans une grotte ces dernières années, je vais faire un petit effort 😜

Bella Swan vient d’arriver à Forks, petite ville américaine où il pleut presque chaque jour de l’année. Elle s’installe chez son père et fréquente le lycée du coin. Elle devient très vite l’attraction principale et attire sans le vouloir l’attention d’Edward Cullen, le mec le plus mystérieux du coin, qui s’avère être un vampire ! Leur vie à tous les deux va alors radicalement changer…

Voilà pour le petit pitch du premier tome de la saga « Twilight », paru sous le titre « Fascination ». Toute la saga avait été écrite du point de vue de Bella. Avec « Midnight Sun », l’auteure nous offre la même histoire, mais vue par Edward, et le moins qu’on puisse dire, c’est que ça change !

J’ai adoré revenir dans l’univers de « Twilight » que j’avais dévoré en quelques jours. « Midnight Sun » n’aura pas fait exception : je l’ai terminé en 3 jours 😄

Vous l’aurez compris, c’est un sans faute (ou presque) pour moi 😄

En effet, j’ai vraiment beaucoup aimé relire les événements du premier tome vus par Edward. Son don, lire dans les esprits, lui permet de protéger sa famille. Personne ne sait ce qu’ils sont, et ne doit l’apprendre. Jusqu’au jour où Bella entre dans sa vie, et le « monstre » en lui se réveille, avec ses instincts de chasseur et une soif de sang qu’il n’avait jamais connue jusque là.

Son personnage, particulièrement complexe, réfléchit énormément, sur tout, tout le temps. Et on comprend mieux ses comportements, ses craintes, ses réactions dans « Fascination » ! Tout voir par les yeux d’Edward, lire ses pensées, celles de sa famille, permet de mieux les comprendre. On en apprend énormément sur leurs vies d’avant, sur leurs relations, les sentiments qui les unissent.

Il y a quelques petites longueurs, mais rien de bien gênant pour moi. J’ai adoré me plonger dans cet univers avec Edward, que j’avais trouvé parfois un peu trop protecteur et à la limite harceleur 😅 Mais on comprend mieux pourquoi dans ce tome. Il ne comprend pas ce qui lui arrive, pourquoi il est tant attiré par Bella, et sa famille tente (en grande majorité) de l’aider. Ainsi, on en apprend également beaucoup sur eux, et ça a beaucoup participé à mon engouement pour ce tome.

Tous sont attachants à leur manière, et mieux les connaître était important dans cette saga, qui, finalement, les laissait un peu de côté au profit d’Edward et Bella. Ici, on comprend mieux leurs réactions, puisque nous avant accès à leurs pensées à travers leurs échanges avec Edward.

En bref, 3 jours pour dévorer 800 pages, je pense qu’on peut dire que c’était une très bonne lecture pour moi 🥰

« Sublimes Lunes » de Kami Garcia et Margaret Stohl

Hello ! Vous allez bien ?

Aujourd’hui une petite lecture rapide avec cette courte nouvelle intitulée « Sublimes Lunes » de Margaret Stohl et Kami Garcia, aux éditions Hachette dans leur collection Black Moon.

Une petite nouvelle de 64 pages qui fait la transition entre les tomes 2 et 3 de la saga Sublimes Créatures, et principalement axée sur Link, le meilleur ami d’Ethan, qui voit sa vie totalement bouleversée suite aux événements du tome 2, dont je ne vais pas parler pour ne pas spoiler 😅 (mais si vous voulez en savoir plus, allez jeter un œil dans mon article sur « 17 Lunes » 🙂 )

C’est très court mais toujours bien écrit et on sent que cette histoire va avoir beaucoup d’importance pour la suite du récit. Je ne sais pas si on peut vraiment parler d’un tome 2.5 dans ce cas, mais cette nouvelle crée un « pont » entre les tomes 2 et 3 et, si on veut lire la saga en entier, il ne faut pas la zapper 😊

À très vite pour le tome 3, « 18 Lunes » 😉