« Community » de Luna Joyce

Hello ! 😄 Petite incursion dans le futur aujourd’hui avec « Community » de Luna Joyce, paru chez Hugo Roman.

3006, sur Terre. Community, une technologie révolutionnaire, a mis fin aux conflits, et permet désormais de communiquer par télépathie. L’individualité n’existe plus, seule compte la communauté. Dans ce monde pacifié, Lyah, passionnée par les étoiles, se pose beaucoup de questions, et elle est la seule. Pourquoi les humains n’ont plus le droit de se toucher ? Pourquoi n’a-t-on pas le choix de son avenir, pourquoi être Assigné à une caste plutôt qu’à une autre ? Pour le bien de la communauté, pour le bien de tous… pour Community, à quoi l’humanite a-t-elle renoncé ?

Moi qui ne suit pas très SF en général, ou qui suis en tout cas très sélective, j’ai tout de même tenté ma chance avec NetGalley lorsque ce roman a été proposé en service presse et… j’ai clairement bien fait 😄 J’ai adoré !

Quelques éléments m’ont fait penser au « Passeur » de Loïs Lowry,  ou au film « Equals » (d’ailleurs, si vous ne l’avez pas vu, il faut remédier à ça ! Ce film est génial ❤). Sans spoiler aucunement, puisque tous ces éléments sont dans les résumés, on retrouve certains points communs entre ces œuvres. Les jeunes sont répartis dès leur majorité, n’ont pas le choix et d’ailleurs ne se rebellent pas. La communauté prime sur l’individu. Les sentiments, s’ils ne sont pas totalement annihilés, sont toutefois contrôlés, une fois encore « pour le bien de tous ».

Jusqu’à ce que Lyah commence à se poser énormément de questions. Irrésistiblement attirée par l’espace, elle ne comprend pas pourquoi elle est la seule à s’y intéresser. Si « le bien de tous » est si important, si l’avenir de l’humanité est réellement en jeu, pourquoi ne pas s’intéresser à l’espace ? Voilà qui rend ce personnage particulièrement intéressant, car elle est la seule, a priori, à se poser des questions.

Les thèmes abordés, sans être particulièrement originaux, sont toutefois bien amenés, et j’ai trouvé la fin originale. L’auteure nous propose ici un roman de prime abord assez pessimiste, mais qui prête à réfléchir.

Un beau roman humaniste et un brin écolo à mettre dans toutes les mains ! 😁🥰 N’hésitez pas à vous lancer 😉

« Le Papillon des Étoiles » de Bernard Werber

Hello ! Vous avez passé un bon week-end ? Prêts à affronter une nouvelle semaine ? 🤗 Et si on embarquait dans « Le Papillon des Étoiles » avec Bernard Werber  et les éditions Albin Michel ? 🦋⭐

Guerres, épidémies, attentat… Yves Kramer ne voit que ça aux actualités, chaque jour. Il décide alors de mettre au point le « Papillon des Étoiles ». Le but ? Quitter la Terre 🌏 arrivée en bout de course pour coloniser une autre planète dans une galaxie lointaine 🚀 et tout recommencer à zéro. « Le Dernier Espoir, c’est la fuite »…

Comme souvent dans les romans de Bernard Werber, la grande question abordée est l’écologie et les agissements inconséquents des hommes. Ici, le constat est simple : nous avons fait n’importe quoi, polluant notre planète, détruisant tout, subissant ou participant au fanatisme religieux, menant des guerres inutiles… la seule chose à faire est de fuir et tenter de recommencer, sans répéter les erreurs du passé…

J’ai beaucoup aimé ce roman. Les personnages portent leur projet avec cœur, persuadés du bien-fondé de leur démarche. On voudrait participer, partir avec eux dans leur voyage.

L’auteur nous amène à réfléchir sur nos agissements sans jamais être jugeant. Encore une fois, j’ai été embarquée dans l’histoire, comme toujours avec cet auteur.

Merci beaucoup pour ce voyage, même si j’aurais aimé en avoir un peu plus 😅