« Phalaina » – Mais qui est donc cette petite fille aux yeux rouges ?

Bien le bonjour messieurs, mesdames et demoiselles 🎩 Aujourd’hui je vous emmène dans l’Angleterre du XIXème siècle, en compagnie de Alice Brière-Haquet et des éditions du Rouergue, pour vous parler de « Phalaina » 🦋

« Par un froid jour d’hiver, un villageois découvre une petite fille à l’orée d’un bois. Muette, les yeux rouges, ses réactions sont aussi violentes qu’irrationnelles. De la campagne anglaise à un orphelinat londonien, le chemin de l’orpheline semble jalonné de phénomènes inexplicables, de morts violentes et de questions sans réponse. D’où vient-elle ? Qui sont les hommes à ses trousses ? Quel est son lien avec la célèbre Fondation Humphrey ? Pour rester libre, la jeune fille va devoir dénouer tout cela, coûte que coûte. »

Un roman un peu sombre, où Manon, cette curieuse petite fille muette aux yeux rouges, ne laisse pas indifférent. J’ai beaucoup aimé cet ouvrage, les personnages, le ton employé, les alternances avec les courriers du Professeur…

Manon est une enfant surprenante, qui ne comprend pas le monde dans lequel elle évolue, et que le monde ne comprend pas. Mais très vite, nous en apprenons plus sur son histoire, et sur ses origines. Elle n’est évidemment pas réellement humaine, mais surtout n’est pas seule ! Et sa famille, son peuple, a un lien très particulier et très fort avec les animaux qu’on ne peut que leur envier.

Le roman alterne régulièrement avec des courriers envoyés par le « Professeur », qui échange avec son ami Darwin à propos du peuple qu’il a découvert et dont il partage la vie un moment. Presque un journal intime, le professeur y livre ses sentiments et ses réflexions. Il est intimement lié à Manon, ne serait-ce que par la présence de la fillette lors de l’accident qui coûtera la vie à cet homme si enthousiaste.

Manon est une enfant étrange, qui déchaîne les passions. Un homme va tout tenter pour s’emparer d’elle, et ses intentions sont loin d’être louables…

Avec ce roman très original, l’auteure nous interroge également sur notre rapport à la Nature… Mais je n’en dirais pas plus, je ne peux que vous conseiller de le lire. Derrière son étonnante couverture se cache une histoire à mettre entre toutes les mains 🤫

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *