« Blackwater 1 – La crue » – Osez plonger dans cette saga ! 🤩

Blackwater 1 - La crue - Michael McDowell

Hello ! 😄 Vous l’avez certainement vu passer, encore, et encore… Et bien je viens en remettre une couche ! 😜 Parce que j’ai craqué aussi sur ce magnifique premier tome de la saga « Blackwater – La crue » de Michael McDowell, publié chez Monsieur Toussaint Louverture 🤩

« Pâques 1919, alors que les flots menaçant Perdido submergent cette petite ville du nord de l’Alabama, un clan de riches propriétaires terriens, les Caskey, doivent faire face aux avaries de leurs scieries, à la perte de leur bois et aux incalculables dégâts provoqués par l’implacable crue de la rivière Blackwater.

Menés par Mary-Love, la puissante matriarche aux mille tours, et par Oscar, son fils dévoué, les Caskey s’apprêtent à se relever… mais c’est sans compter l’arrivée, aussi soudaine que mystérieuse, d’une séduisante étrangère, Elinor Dammert, jeune femme au passé trouble, dont le seul dessein semble être de vouloir conquérir sa place parmi les Caskey. »

Vous connaissez forcément l’expression « on ne juge pas un livre à sa couverture » mais là, je peux vous dire que l’histoire de ce premier tome est aussi bonne que cette couverture est belle ! Clairement, il y a là un très gros travail éditorial 😁

Parce que oui, c’est tout d’abord cette couverture qui m’a attirée. Comment résister ? Vous avez vu cette beauté ? En format poche, c’est quand même assez rare 🤩 Et encore, les photos ne lui rendent pas justice 🥺

Blackwater 1 - La crue - Michael McDowell

Blackwater 1 - La crue - Michael McDowell

Blackwater 1 - La crue - Michael McDowell

Blackwater 1 - La crue - Michael McDowellEt sinon, à part la couverture ? Et bien c’est simple : livre ouvert en début d’après-midi, livre terminé en fin d’après-midi de la même journée 😂 Je n’ai pas réussi à le lâcher, je voulais voir où l’histoire allait nous mener 😄

J’ai adoré ma lecture. L’univers créé par l’auteur est simple et complexe à la fois. En quelques mots, le décor est planté, l’intrigue peut commencer, et dès le prologue, j’étais totalement « hypée » 😄

Les personnages sont réalistes et on les identifie très vite (qui ressemble à quoi, qui est lié à qui, qui a tel ou tel caractère), ce qui est, je trouve, un vrai tour de force en si peu de pages. En effet, ce premier tome ne fait « que » 256 pages, mais j’ai tout de même eu cette impression d’entrer dans une saga familiale d’envergure !

J’ai beaucoup aimé la petite touche de fantastique un poil horrifique du récit, qui apporte une certaine tension à la lecture. J’ai été prise dans l’histoire, attendant de voir où l’auteur allait m’emmener, avec beaucoup de plaisir. J’ai hâte de lire la suite ! 😄

Et ça tombe bien, chaque tome sort 15 jours après le précédent ! D’ailleurs, alors que je publie cet article, le tome 2 est tout juste sorti, c’est l’occasion de se replonger dans la Blackwater, en espérant ne pas se laisser emporter… ou peut-être que si 😜

🐻🐻🐻🐻🐻/5