« L’éléphant du magicien » de Kate DiCamillo

L’autrice qui nous intéresse aujourd’hui, Kate DiCamillo, est née le 25 mars 1964 à Philadelphie, Pennsylvanie. Spécialisée dans la littérature jeunesse, son premier roman est publié en 2000. Elle a reçu depuis plusieurs récompenses pour ses ouvrages.

Dans ce bel ouvrage illustré, les éditions Tourbillon nous emmène à l’aventure avec Peter, un jeune garçon de 10 ans qui a perdu ses parents il y a quelques années. Pris en charge par le Commandant Vilna Lutz, il décide, un jour que son tuteur l’a envoyé faire une course, de dépenser l’argent qui lui a été confié pour consulter une diseuse de bonne aventure. Il veut absolument savoir si sa sœur est bel et bien morte, comme on le lui a dit, ou si elle vit quelque part, et où ? La diseuse de bonne aventure lui conseille de trouver et de suivre l’éléphant, qui le conduira à sa sœur. Peter, fou de joie, en déduit immédiatement que sa sœur est vivante. Mais où trouver un éléphant en pleine ville ? Dans le même temps, un magicien va faire le plus grand tour de toute sa vie en faisant apparaître, venu de nulle part, un éléphant !

J’ai énormément apprécié ce « conte » pour enfants, particulièrement bien écrit. Le ton est juste, le vocabulaire riche et le style presque poétique.

L’auteure nous entraîne dans la ville de Baltese en plein hiver. L’atmosphère, feutrée, froide et grise (couleur éléphant ?), est mise en lumière par les personnages eux-mêmes. Peter est rayonnant de jeunesse et d’espoir, son ami le policier, Léo Matienne, dégage lui aussi une forme de lumière. Il aide son jeune ami à retrouver sa sœur, sans se poser de questions. Même le vieux Commandant, excentrique et difficile à vivre, est attendrissant à sa façon.

J’ai également beaucoup apprécié ce livre pour les illustrations de (nom de l’illustrateur), que je trouve particulierement belles, dans un style un peu naïf, dont voici un exemple :

Merci à l’autrice ainsi qu’aux éditions Tourbillon pour cette très belle histoire si bien mise en avant !

Sources biographiques

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *