« Le bureau des défunts 1 – Votre mort nous appartient » – Votre mort ne vous appartient plus, et votre vie ?…

Hello ! 😄 Comment ça va chez vous ? Bientôt le week-end, vous avez prévu quoi de beau ? Je peux vous conseiller un petit livre bien sympa de Antoine Lencou, « Le bureau des défunts – Votre mort nous appartient », aux éditions L’Alchimiste 😁

« Roïn Venkoo veut en finir avec sa vie qu’il juge absurde. Sauf que dans ce monde parfait, au bonheur obligatoire et policé, tout est réglementé. Pour mourir, il lui faut demander l’autorisation… qu’on tarde à lui donner. Les machines sont formelles : il faut attendre. Alors, Roïn craque et passe outre. Il se jette du haut d’un immeuble et… est ressuscité. De force, puisqu’il n’avait pas obtenu la permission. Les mâchoires de la société se referment sur lui.

S’ensuivent un procès et une sentence : l’interdiction de mourir pour un minimum de cent sept ans adjointe d’une obligation de travailler dans une officine d’état. Au désespoir, Roïn choisit le Bureau des Défunts, l’administration qui veille sur la mort des citoyens… Son choix est-il un hasard ? Car dès lors, Roïn va faire d’incroyables découvertes… »

Premier tome d’une série qui va, pour le moment, en compter 4 d’ici la fin de l’année, il se lit tout seul. Tout se passe dans le futur, et ça se voit ! Les meubles ne sont plus de simples meubles, la déco non plus, les gens ne sortent quasiment plus de chez eux (le télétravail, toussatoussa 😄)…

Roïn est un personnage complexe, qui se pose beaucoup de questions sur la mort, dans un monde où elle n’existe pour ainsi dire plus ou presque. Il s’inquiète énormément de ce que deviendrait sa conscience, de ce qu’elle est peut-être déjà devenue : est-il déjà mort auparavant ? Et dans ce cas, qu’est-il resté exactement de ce qui fait qu’il est « lui » ? Et quand il mourra, que deviendra-t-il ?

Sa compagne, Olcéana, artiste particulièrement originale, ne le comprend pas, à l’instar de beaucoup de monde. Et d’ailleurs, on ne la comprend pas toujours non plus 😅 Elle passe son temps à créer de nouveaux vêtements, et à modifier l’apparence des meubles et de la déco. Elle est le reflet d’une partie de cette société qui ne vit plus que dans l’apparence.

D’autres, à l’inverse, pensent surtout à faire du profit quoi qu’il en coûte, et changent d’identité comme on changerait de chemise…

L’auteur a un style bien à lui, sarcastique et second degré, que j’ai beaucoup apprécié. Il a su intégrer la technologie des droïdes absolument partout (y compris dans les coussins du canapé 😆), et on s’y fait très vite ! Le canapé te propose un petit massage ? Normal ! 😂

Tout est bon dans ce roman : le style, l’intrigue, les personnages… surtout le coussin droit, peut-être bien mon préféré 😄 Et la suite promet d’être aussi prenante, au vu des révélations de ce premier tome ! J’ai hâte de lire la suite ! D’ailleurs, les tomes 2 et 3 sont déjà disponibles, et le tome 4 est prévu pour début novembre 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *