« L’empereur blanc » – Le thriller glaçant qui ne vous laissera pas de marbre…

Envie de frissonner ? Envie de ne plus savoir où vous habitez ? Et si ce thriller glaçant que nous proposent les éditions Mazarine, « L’empereur blanc », de Armelle Carbonel, était la solution ? On en parle ? 😈

« Cinq auteurs de romans noirs se retrouvent à Crescent House,  une maison isolée, érigée au creux d’une vallée perdue de l’Arkansas pour un week-end de création dans une ambiance propice à l’imagination la plus lugubre. De fait, la rumeur locale prétend qu’en 1965, un écrivain, nommé Bill Ellison, y aurait été assassiné par des membres du Ku Klux Klan. D’autres disent qu’il aurait lui-même tué son épouse avant de se donner la mort.
Alors que le week-end passe, les nouveaux habitants de Crescent House disparaissent l’un après l’autre … Une famille entière, bien sous tous rapports, est massacrée dans la ville voisine. Quel est le lien entre passé et présent, entre locataires d’hier et d’aujourd’hui – entre légende et réalité ? »

Que ce résumé m’avait intriguée ! Comme j’avais envie de lire ce thriller ! Grand bien m’en a pris ! 😄 Ce roman est tout simplement génial 💯

Quel rapport y a-t-il entre Bill Ellison, cet auteur assassiné 50 ans auparavant, et ces 5 auteurs venus en « retraite » d’écriture ? Que se passe-t-il ? Qui semble leur en vouloir pour les faire disparaître les uns après les autres ? Est-ce un thriller fantastique, ou n’y a-t-il rien de surnaturel dans toute cette histoire ? 🧐

Je me suis posé ces questions durant toute la première moitié du récit. Je pensais savoir, mais j’avais toujours un doute 🤔 Dans la 2ème partie du roman, on comprend déjà une bonne partie de ce qui se passe. Mais pas tout ! Loin de là ! 😳

L’auteure sait emmener ses lecteurs là où elle le souhaite. Et même si j’avais compris une partie de l’intrigue avant la fin, cette 2ème partie réservait encore bien des surprises… Après une 1ère partie où les questions se bousculent, la 2ème partie vient apporter un nouvel éclairage. J’ai beaucoup aimé cette construction du récit en 2 temps 😄 La fin est peu surprenante (je m’y attendais clairement), mais je n’aurais pas forcément apprécié un dénouement différent. Donc, c’est parfait 😋

J’avoue avoir peu apprécié les différents personnages, à part le shérif, qui est un fin limier mais qui peut aussi se tromper 😏 Les cinq auteurs « amis » qui se réunissent sont peu attachants, voire même parfois agaçants. Un personnage en particulier m’a plus touchée, mais je ne peux pas en parler 😅

Il est très difficile de parler de ce roman sans spoiler quoi que ce soit. Sachez qu’il y est question de racisme, d’esclavage, de tortures, de maison potentiellement hantée, de disparitions inexpliquées, et d’écriture… Voilà ! 😅

L’auteure nous propose ici un excellent thriller, au récit glaçant et révoltant, que j’ai beaucoup apprécié. Et si vous aimez vous aussi les thrillers noirs, où il faut se méfier des apparences, alors n’hésitez pas ! Avec « L’empereur blanc », vous serez servi ! 😉

🐻🐻🐻🐻🐻/5