« Complot » – Le polar qui vous fera voir l’Histoire sous un autre angle…

Hei på deg ! Bonjour à vous ! 😄 Nicolas Beuglet nous avait fait rencontrer l’inspectrice hors-pair Sarah Geringën dans son premier roman, « Le cri », la voilà de retour dans « Complot », pour une enquête qui pourrait bien changer votre vision du monde…

« Un archipel isolé au nord de la Norvège, battu par les vents. Et, au bord de la falaise, le corps d’une femme. Les blessures qui déchirent sa chair semblent être autant de symboles mystérieux.
Quand l’inspectrice Sarah Geringën, escortée par les Forces spéciales, apprend l’identité de la victime, c’est le choc. Le cadavre est celui de la Première ministre. Qui en voulait à la chef de gouvernement ? Sarah, très vite, le pressent : la scène du crime signe le début d’une terrifiante série meurtrière. Dans son enquête, curieusement, quelqu’un semble toujours la devancer. Comme si cette ombre pouvait lire dans ses pensées. Le soupçon d’un complot implacable qui accompagne chacun de ses pas… »

Vous voulez un bon polar avec un rythme haletant, des révélations choc et une fin à couper le souffle ? Ne cherchez plus, il est ici ! 😄

Après avoir adoré « Le cri », j’avais décidé de lire tous les romans de l’auteur. Il m’aura fallu du temps pour revenir à ses romans (la faute à ma Pile À Lire qui ressemble plus à une Montagne À Lire…), mais j’y suis retournée, et quelle bonne idée j’ai eue ! 😜

Il est tout à fait possible de lire ce roman sans avoir lu « Le cri », mais je conseillerais tout de même de le lire en premier, histoire de mieux comprendre qui sont ces personnages.

Ce deuxième tome de la saga « Geringën » est un excellent roman policier où on ne s’ennuie à aucun moment. On retrouve Sarah, toujours aussi professionnelle, mais aussi Christopher et Simon, dans une moindre mesure. Sarah est ici clairement le personnage principal. Et l’enquête qu’elle va mener est… perturbante, d’une certaine manière 😅

Tout comme dans « Le cri », l’auteur nous fait voyager à travers le monde. Ici, nous partons de la Norvège, où l’enquête démarre, puis passons par le Liban, l’Allemagne et l’Italie… Un rythme haletant qui laisse peu de temps au lecteur pour se remettre de ses émotions 😵

Les révélations que l’auteur va nous faire dans ce roman (et dont vous ne saurez rien, sauf si vous le lisez 😝) sont tout à fait crédibles, bien que, comme il le dit lui-même dans ses remerciements, elles sont basées sur des points de vue subjectifs. Toutefois, quand on y réfléchit… ça paraît plus que probable ! Bref, il est difficile d’aborder cette question, puisque ce sera le point central de l’histoire 😅

J’ai dévoré ce roman en quelques heures, impossible de le lâcher. Nicolas Beuglet sait rendre ses personnages particulièrement vivants, et leurs réactions sont très cohérentes. Pour les scènes d’action, je ne pourrais dire, je ne suis pas spécialiste 😅 mais Sarah est une sacré combattante ! 😲

Dans ce tome, des questions apparaissent qui ne trouvent pas de réponses… une manière de donner envie au lecteur de se pencher rapidement sur le tome suivant, « L’île du diable » ? C’est bien joué, j’ai très envie de me plonger dedans ! 😄 Je pense donc qu’il sortira rapidement de ma PAL, parce que… j’ai trop envie de savoir ! 😂

🐻🐻🐻🐻🐻/5