« Terminus Elicius » de Karie Giebel

Hello tout le monde ! Ça va bien ? 🤗 Et si on partait (virtuellement) en train du côté de Marseille avec « Terminus Elicius », en compagnie de  Karine Giebel et des éditions Pocket ? 🚉

Jeanne, célibataire de moins de 30 ans qui vit avec sa mère, prend chaque jour le train Istres-Marseille pour se rendre à son travail, dans un commissariat marseillais où elle est secrétaire. Tous les jours, le même trajet, un quotidien peu épanouissant. Jusqu’au jour où, glissée à la place qu’elle occupe quotidiennement dans le train, l’attend une lettre, « Vous êtes si belle, Jeanne », une déclaration d’amour… 💌 seulement, c’est un monstre qui lui écrit, un tueur, qui a jeté son dévolu sur elle…

L’auteure nous emmène ici dans le dilemme de Jeanne : tout garder pour soi, ou dénoncer Elicius ? D’autant qu’elle côtoie dans son travail le policier chargé de l’enquête, qui ne la laisse pas indifférente… Jeanne est un personnage complexe, qui se pose énormément de questions, psychologiquement fragile, ce qu’on comprend assez vite. Difficile d’ailleurs de s’attacher à ce personnage tant ses réactions laissent perplexe 🤔🙄

L’intrigue, relativement prévisible, apporte tout de même sa petite surprise finale. Le roman est plutôt court (à peine 250 pages), mais l’intrigue suffisamment bien menée. Ça ne sera pas un de mes préférés de l’auteure, mais j’ai malgré tout passé un bon moment de lecture 😊

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *