« Vert-de-Lierre » de Louise Le Bars

Hello hello ! Ça va bien ? Aujourd’hui, petite incursion dans l’univers de Louise Le Bars avec « Vert-de-Lierre », magnifiquement mis en scène par les éditions Noir d’Absinthe. 🍃🌱

Olivier Moreau, écrivain en panne d’inspiration, se rend dans le village de sa grand-mère, récemment décédée, et tente d’y retrouver sa muse disparue en faisant le tri dans les affaires de son aïeule comme dans son esprit tourmenté. Il découvre alors l’étrange Vert-de-Lierre, personnage de conte populaire, sorte de vampire végétal, qui fascine les habitants les plus anciens. Il y fait également la rencontre d’une femme surprenante et intrigante, qui va l’inspirer plus qu’il n’aurait osé l’espérer… mais à quel prix ?

Roman onirique, conte, difficile de qualifier réellement ce roman. Olivier Moreau est un écrivain en mal d’inspiration, en mal de vivre aussi, qui est un peu perdu dans sa vie. Il espère, en retournant dans le village où il a passé son enfance, retrouver sa Muse perdue, et en profite pour faire patienter son éditeur qui attend son prochain roman. De par la construction du roman, il n’est pas forcément simple d’avoir de l’empathie pour Olivier, qui repousse sans cesse son travail et semble se trouver une excuse pour ne pas écrire. Toutefois, sa découverte de la légende du « Vert-de-Lierre » va tout changer, et on a envie, nous aussi, d’en apprendre plus sur ce personnage original, d’autant qu’il est question d’un amour contrarié et d’une sorte de malédiction !

Le style de l’auteure est assez poétique, et elle arrive à rendre ses personnages crédibles, humains, mystérieux. J’ai beaucoup aimé lire l’histoire du Vert-de-Lierre et la fin, même si elle est assez prévisible, est toutefois très bien amenée.

Un très beau roman, une magnifique plume, une histoire originale, un travail éditorial soigné et très beau, tout est réuni pour apporter un moment de lecture des plus agréables. Foncez sur le site des éditions Noir d’Absinthe, vous ne le regretterez pas ! 🤗

Une réponse sur “« Vert-de-Lierre » de Louise Le Bars”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *